Accusé de néonazisme, la chaîne YouTube d'un éditeur bilingue est fermée

Nicolas Gary - 08.06.2019

Edition - International - éditeur censure - YouTube néonazisme - vidéo Hitler


Johannes Höricht a monté en 2006 la maison Felix Krull editore, en référence au personnage de Thomas Mann, Les Confessions du chevalier d’industrie Félix Krull. Maison bilingue basée à Munich, elle publie des ouvrages en allemand et italien. Parmi ses auteurs, Lodovica San Guedoro ou Johann Lecherwald. Et par une stupidité dont seuls les algorithmes sont capables, voici la société désormais taxée de néonazisme…


those constipation blues
Jes, CC BY SA 2.0

 

« Ce compte a été clôturé suite à des manquements graves ou répétés aux règles de YouTube interdisant l’usage de contenu incitant à la haine. » Voici ce que l’on peut lire sur la page YouTube où l’éditeur diffusait ses vidéos promotionnelles. Un canal particulièrement privilégié dont usait la maison bilingue, avec un catalogue de plus d’une cinquantaine de réalisations.
 

Quand le ciel te tombe sur la tête
 

Ces vidéos sont destinées à valoriser les textes des auteurs publiés, toujours réalisées avec un grand soin esthétique. « Nous sommes tombés des nues », indique Johannes Höricht dans un message communiqué à ActuaLitté, en apprenant que ses vidéos étaient donc taxées de néonazisme.
 

Le déclencheur de cette sanction, fut celle réalisée, pour le livre de Johann Lecherwald, Hitler… und wie er seine Deutschen sah (Comment Hitler voyait ses Allemands). Composée de photos d’époque, avec une musique de fond d’Albinoni, cette vidéo titrée Mascherata tragica (Mascarade tragique) avait été supprimée la semaine passée. Et ce 5 juin, c’est toute la chaîne YouTube qui a été éradiquée.


L’ouvrage, sorti en octobre 2017 chez Felix Krull, doit prochainement paraître en version italienne, avec une préface de Franco Cardini.

 

On ne parle pas du fight club


L’héritage du nazisme est un sujet récurrent dans la réflexion et l’œuvre de l’auteur, évoquant les lourdes conséquences de cette période sur le peuple allemand. Dans ce dernier livre, Johann Lecherwald s’attaquait à l’origine de cette tragédie sociétale, dans une tentative pour clarifier, accuser et sauver celles et ceux qui en furent les victimes.


Et bien entendu, une vidéo avait accompagné la parution survenue voilà près de deux ans. Or, le prisme ironique choisi vient soudainement de déplaire aux intelligences artificielles et autres filtres automatisés que YouTube a mis en place. Elle présentait une forme de bavardage badin sur des sujets de prédilection des néonazis — la supériorité de la race germanique — sous couvert d’une ode à la culture allemande.
 

Jusqu’à lors, la vidéo n’avait posé aucune difficulté à YouTube, alors même que l’éditeur avait pris soin d’accompagner la mise en ligne d’avertissements spécifiques sur le contenu. « Sur notre chaîne, consacrée à une littérature de qualité, il est évidemment impossible de trouver la moindre trace d’incitation à la violence et à la haine », souligne l’éditeur.


Pour l’heure, la chaîne est toujours inaccessible et les contenus qui y ont été postés sont rendus inaccessibles. « Nous verrons comment cela finira », conclut-il.
 

Lutte contre les discours de haine


Felix Krull editore se retrouve en réalité victime de ce que YouTube a tout récemment introduit de nouvelles règles concernant la diffusion de vidéos, pour assainir sa plateforme. Toute production qui nierait l’Holocauste, inciterait à la haine, ou introduirait des discriminations ethniques, religieuses ou sur l’orientation sexuelle, sera alors supprimée.


Le projet est également de lutter contre les infox et campagne de désinformations qui sévissent. Selon ses propres chiffres, les vues de contenus de ce type auraient diminué de près de 50 % sur le territoire américain. « Le discours haineux est l’un des domaines les plus complexes à traiter, et en constante évolution », souligne YouTube sur son blog.
 

La déclaration d'indépendance, un texte haineux ?


« Nous reconnaissons qu’une partie de ce contenu a de la valeur pour les chercheurs et les ONG cherchant à comprendre la haine et la combattre, et explorons certaines options pour le rendre disponible à l’avenir. »
 

En attendant, les robots zélés ont encore sévi…


mise  à jour 14 juin : 

Dans un premier effort, la chaîne de l'éditeur a été réactivité, une semaine après les faits. Mais aucune des vidés n'est encore accessible...




Commentaires
Excuse moi, mais selon quelle loi U Tube peut (ou doit) arbitrer les mots a' publier?

La loi allemande?

Berkeley 999
YouTube est une entreprise privée elle peut "censurer" qui elle veut comme elle veut selon son règlement interne et les fachos violent ses règles.



c'est une bonne chose de censurer les fachos, mais j'espere que dans ce cas un humain pourra arranger le problème.
Les pires fachos sont ceux de gauche et d'extrême gauche, sans oublier les censeurs comme vous. Pourquoi ne pas vous attaquer au communisme qui a fait bien plus de morts ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.