Actes Sud promet “une mise en conformité” de ses bureaux parisiens

Antoine Oury - 23.08.2018

Edition - Les maisons - Actes Sud travaux - Actes Sud Françoise Nyssen - Françoise Nyssen travaux


Épinglée au cours de l'été pour des libertés prises avec le code de l'urbanisme à Arles, au siège de l'association le Méjan, la ministre de la Culture s'est vu reprocher, hier, des faits plus ou moins similaires au siège parisien de la maison d'édition Actes Sud. Le Canard enchainé indiquait ainsi que les bureaux avaient connu une extension de 150 m2 réalisée grâce à l'ajout de mezzanines. Le tout sans autorisation.


Françoise Nyssen - Partir en livre
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

Le 25 mai 2012, Jean-Paul Capitani et Françoise Nyssen, copropriétaires de la maison Actes Sud, acquièrent une surface de 321,67 m2, en plein 6e arrondissement de Paris. Après quelques années de crédit-bail, le couple met la main sur l'hôtel d'Aguesseau pour un prix très avantageux, 5000 € le mètre carré, pour 1,6 million € au total. 

 

Profitant d'une hauteur de plafond très confortable, le siège d'Actes Sud se dote en 2012 d'une mezzanine, puis d'une autre, pour peu à peu gagner de la surface de travail dans toutes les pièces ou presque. Dès 1997, déjà, selon Le Canard, deux mezzanines avaient été installées. La stratégie est payante, mais se déploie sur le long terme : les mezzanines sont construites les unes après les autres.

 

Ainsi, le siège aurait gagné, au final, 150 m2 de surface sans se référer au préalable aux services d'urbanisme, qui exigent une autorisation dès qu'une extension dépasse 20 m2. Les architectes des Bâtiments de France et l'architecte en chef des Monuments historiques n'auraient pas non plus été consultés, malgré le fait que l'hôtel particulier soit classé. Enfin, l'administration fiscale n'aurait pas non plus été prévenue...

 

Après la publication du Canard enchaîné, le gouvernement n'a pas vraiment réagi : le porte-parole, Benjamin Griveaux, a seulement rappelé que « personne n'est au-dessus des lois ».

 

Françoise Nyssen : la société civile face
aux contradictions politiques

 

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, la maison d'édition Actes Sud a cependant indiqué avoir « mandaté le cabinet de maître Franck Benalloul, avocat au barreau de Marseille, afin qu'il entreprenne toutes les démarches qui s'avéreraient nécessaires pour une mise en conformité au code de l'urbanisme de leurs bureaux parisiens ».

 

Françoise Nyssen, de son côté, ne s'est pas encore exprimée sur le sujet.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.