Actes Sud se dote d'un directeur général, venu de Flammarion

Antoine Oury - 11.09.2014

Edition - Les maisons - Olivier Randon directeur général - Actes Sud maison d'édition - Flammarion


La maison d'édition Actes Sud va procéder à la création d'un poste de directeur général dans son organigramme, dès le mois de novembre prochain. Ce poste totalement inédit chez l'éditeur sera confié à Olivier Randon, un nom associé à Flammarion depuis le début de sa carrière.

 


 

 

Âgé de 52 ans, Olivier Randon est titulaire d'un D.E.A en Économie à Paris 1 (spécialisation RH). Il mène toute sa carrière chez Flammarion : entré comme stagiaire en 1989, il devient Responsable des RH en 1990 et DRH en 1992. En 2007, il prend le poste de Directeur des Ressources humaines et des Opérations du Groupe.

 

En 2011, il devient directeur des opérations du groupe Flammarion (Distribution, Canada, Production, Systèmes d'information, Services généraux, Communication et Process) et Président des Éditions Flammarion Ltée.

 

« Olivier Randon a posé sa démission auprès du groupe Flammarion, et sera disponible pour assumer ses fonctions le 10 novembre prochain », précise Françoise Nyssen lors d'un entretien avec ActuaLitté. « Il suivra tous les dossiers qui concernent l'organisation et la gestion de la maison », précise l'éditrice, et n'interviendra donc pas sur la ligne éditoriale du groupe, pilotée par Bertrand Py.

 

« Je compte sur la présence d'Olivier Randon, avec ses compétences et son engagement, pour gérer la maison Actes Sud. Il y beaucoup de métier dans une maison, Actes Sud compte à présent 214 personnes, et, avec les éditeurs associés, plus de 300 personnes », détaille Françoise Nyssen. Le rachat de Payot et Rivages, en janvier 2013, ajoutait une nouvelle maison à l'organigramme du groupe Actes Sud, aux côtés de Le Rouergue, Thierry Magnier, Textuel ou les éditions Jacqueline Chambon, entre autres.

 

La venue d'un directeur général devenait un passage obligé pour le groupe : « Si je veux faire ce qui est vraiment mon métier, incarner la maison et accompagner les auteurs, il me faut une personne à mes côtés et Olivier Randon a tout de suite manifesté son intérêt », explique Françoise Nyssen.