medias

“Adieu, mon utérus” : récit autobiographique d'une lutte contre le cancer

Maxim Simonienko - 22.01.2019

Edition - Les maisons - adieu mon utérus - Yuki Okada mangaka - Akata volume unique


Les volumes uniques sont de retour chez les éditions Akata dès février 2019, avec notamment la sortie d’Adieu, mon utérus. Yuki Okada, l’auteure, nous partage son quotidien à travers le récit autobiographique de sa lutte contre le cancer. Cette oeuvre rejoint les titres témoignages des Editions Akata aux côté de Mon père alcoolique et moi, ou encore La Virginité passé 30 ans.
 

 
La mangaka aborde dans cet ouvrage la difficile thématique de la maladie avec tout ce qui l’entoure : la réaction de l’entourage, le quotidien, le traitement, les relations entre patients et avec le corps médical… Elle partage son expérience et son vécu dans un style graphique qui se veut simple, mignon et qui permet de rendre l’ouvrage accessible à tous.

Le résumé de l'œuvre par les éditeurs de la maison Akata : 
 

Yuki Okada, à 33 ans, avait tout pour être comblée : mariée et heureuse, mère d’une petite fille, et exerçant le métier qu’elle aime – autrice de mangas. Aussi, quand elle consulte son médecin pour un simple retard de règles, elle ne se doute pas de la terrible nouvelle qui l’attend : malgré son jeune âge, elle développe en effet un cancer du col de l’utérus. Chamboulée et perdue, elle ne saura d’abord pas comment réagir, et affronter cette épreuve que la vie lui impose… Pourtant, très vite, elle comprend qu’il lui faudra faire des choix. Mais entre les avis de ses proches et du corps médical, comment savoir ce qu’elle souhaite vraiment ?



Dans le cadre de la sortie de ce titre, les éditions Akata ont mis en place une opération de mécénat associatif avec Rose Magazine. Cette association née en 2011 accompagne, informe et défend les droits des femmes touchées par le cancer.

Ainsi, 5% des recettes générées par les ventes du manga seront alors reversées à l’association Rose Up jusqu’au 31 juillet 2019. La maison avait organisé une action semblable pour la sortie du second tome d'Éclat(s) d'âme, où une partie des ventes a été reversée à l'association SOS Homophobie.


[à paraître 14/02/2019] Yuki Okada, trad. Mireille Jacard (japonais) – Adieu, mon utérus – Akata – 9782369743163 – 8,05 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.