Adoma dépose un référé pour récupérer ses locaux à Bastille

Clément Solym - 15.09.2009

Edition - Société - Adoma - Bastille - référé


Ça bouge un peu du côté de Bastille, alors que la société Adoma, qui s'est fait déposséder d'un bâtiment appartenant anciennement à la Poste par le collectif Jeudi Noir, a réclamé officiellement l'expulsion des squatteurs de ses locaux.

Fin août, l'association Jeudi noir avait réalisé un tour de force en s'emparant de ce bâtiment désaffecté pour créer symboliquement des logements étudiants. Une réquisition qui avait amusé, malgré le désaveu de la mairie de Paris.

Simplement, depuis, Adoma ne rigole plus du tout et un référé a été déposé. Selon Jérôme Basher, directeur du cabinet, qui s'explique auprès de l'AFP : « Nous avons fait constater dès le 2 septembre l'occupation des locaux et nous avons tenté une conciliation pour que les occupants partent d'eux-mêmes. Devant la réponse négative, nous avons déposé un référé devant le tribunal d'instance du XIe arrondissement demandant l'expulsion des occupants. »

Rappelons également qu'une société privée avait tenté de déloger les actuels habitants des lieux de manière illégale, avait clamé l'association.

Ce qui n'empêche pas Jérôme d'enfoncer le clou : « Nous assignons nominativement 16 personnes dont des étudiants, mais nous continuons à souhaiter qu'ils partent d'eux-mêmes » estimant que les personnes squattant ses locaux « se trompent complètement de cible ».