Affaire Nicole Smith : Être qualifié de gay n'est pas diffamatoire

Clément Solym - 18.08.2009

Edition - Justice - Nicole - Smith - qualifier


L'ex petit copain, d'un des modèles du magazine Playboy, Anna Nicole Smith, peut désormais et officiellement poursuivre l'auteur d'un ouvrage qu'il considère comme diffamant, mais plus pour y avoir été qualifié d'homosexuel. En effet, le juge américain a expliqué que cet argument n'était plus un motif pour une accusation en diffamation.

Rita Cosby et le groupe Hachette sont donc poursuivis pour un livre qui aura fait un malheur : Blonde Ambition: The Untold Story Behind Anna Nicole Smith's Death. Howard Stern est l'ancien petit copain de Smith et avocat de Nicole, qui en 2007 fit une overdose mortelle de médicaments, est le plaignant dans cette affaire.

Le livre de Rita, publié six mois après la mort du modèle contiendrait selon Stern 19 passages diffamatoires, notamment une expliquant qu'il aurait eu « des rapports sexuels oraux » (dixit la plainte) avec le père de l'enfant de Nicole. Ce qui conduisait à dire que Stern était gay. Mais Denny Chin, juge de district a rejeté cette idée, estimant que l'homosexualité n'était pas un motif diffamatoire, bien que les gays et lesbiennes subissent encore des préjudices.

Et puisqu'il n'est pas honteux ni méprisable pour le juge d'être homo, l'argument d'Howard Stern ne compte plus. L'affaire ne s'arrêtera probablement pas là, mais la suite, ce sera dans le prochain épisode...