Affaire Pittsburgh : le bibliothécaire et le libraire plaident coupables

Camille Cado - 14.01.2020

Edition - Justice - vols livres bibliothèques - Pittsburgh affaire vol livres - Carnegie Library Pittsburgh


Il y a du nouveau dans l'affaire des vols de la Carnegie Library à Pittsburgh (Pennsylvanie). Les deux hommes suspectés d'avoir mis sur pied un réseau de vols et de recels de livres rares dès la fin des années 1990 ont tous deux plaidé coupables. En 20 ans, ils auraient dérobé et vendu pour 8 millions $ d'ouvrages. Ils encourent aujourd'hui une peine d'emprisonnement de 9 à 16 mois.


Pour rappel, Greg Priore, archiviste au sein de l'établissement, et John Schulman, libraire spécialisé en livres anciens, ont été interpelés puis placés en examen en 2018. Les deux hommes étaient fortement soupçonnés de vols et de recels de livres.

Ce 13 janvier 2020, ils ont tous deux reconnu leur implication dans l'affaire. Greg Priore, manager et archiviste de l'Oliviers Room de la Carnegie Library, avait un accès direct et privilégié aux 30 000 biens uniques et précieux de l'établissement. Il en a dérobé pour les remettre au copropriétaire de Caliban Book Shop, John Schulman, qui se chargeait à son tour de les revendre discrètement à des collectionneurs privés.
 

La fin de 25 ans d'escroqueries


Le manège était si bien filé qu'il dura 25 ans, sans accroc. C'est au licenciement de Priore en juin 2017 que les vols ont alors été découverts. Livres rares, cartes, mais également estampes, pages illustrés, les enquêteurs estiment le montant des livres volés ou dégradés depuis 1992 à environ 8 millions $.

Parmi les objets volés qui ont pu être retrouvés, la Philosophiae Naturalis Principia Mathematica d'Isaac Newton, évaluée à 900 000 $, ainsi qu'une Bible de Genève de 1615. Cette dernière, avait été racheté par le Musée des migrants américains de Leiden. La ville de Pittsburgh aura déboursé près de 12 000 $ pour récupérer l’œuvre au musée des Pays-Bas.

Greg Priore a plaidé coupable pour vol et recel de livres volés. Quant à Schulman, il reconnaît avoir reçu des objets volés de la part de l'archiviste, et plaide coupable pour escroquerie. Les procureurs du comté d'Allegheny ont déclaré que certaines accusations avaient ainsi été retirées, relate Le Pittsburgh Post-Gazette.

Pour Suzanne Thinnes, porte-parole de la Carnegie Library de Pittsburgh, ces vols ont été « dévastateurs ». « Le choc, la colère, mais aussi la douleur : voilà ce que nous ressentons quand des personnes proches de nous, auxquels nous avons fait confiance, que nous considérions comme des amis, abusent de la foi que nous avions en eux pour leur simple profit personnel. »
 

« Nous espérons que le jugement prononcé reflètera les dommages importants causés, non seulement à la bibliothèque Carnegie de Pittsburgh mais aussi à la communauté littéraire, proche ou lointaine » a-t-elle ajouté.

La condamnation sera connue le 17 avril prochain. Les deux hommes, âgés de 62 et 55 ans encourent entre 9 et 16 mois de prison ferme.




 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.