medias

Affaire Preynat : un livre de témoignages, Abusés, retiré de la vente par l'éditeur

Clara Vincent - 08.01.2020

Edition - Justice - Affaire Preynat - Recueil Témoignages - Edition Livre Procès


Accusé d’agressions sexuelles en 2015, le Père Bernard Preynat voit en ce début d'année 2020 s'ouvrir son procès à Lyon. À cette occasion, la maison d’édition Temps Présent s’apprêtait à publier un ouvrage regroupant différents témoignages des victimes de prêtres. Mais c’était compter sans l'absence de consentement de deux d'entre elles. 
 


Pierre Emmanuel Germain-Thill et Didier Bardiau ont en effet fait appel à la justice, fin décembre dernier, afin d’annuler la publication du livre. Dénonçant le fait d'y avoir fait figurer leurs témoignages sans leur demande d’autorisation préalable. 

Tandis qu'Abusés était attendu en librairie le 10 janvier, soit trois jours avant le début du procès de l'affaire Preynat, son éditeur, Luc Chatel, a donc dû faire volte-face. Dans un communiqué publié sur la page Facebook de la maison d’édition ce vendredi 3 janvier, il a ainsi annoncé avoir renoncé à la commercialisation de l’ouvrage. 

Non sans faire part de son étonnement. Présentant son livre comme étant « voulu par des victimes, pour des victimes », Luc Chatel assure de sa bonne foi et regrette la tournure des évènements. « Nous avons donc été stupéfaits d’apprendre, le 26 décembre, par BFMTV, que deux des personnes dont les témoignages étaient reproduits dans ce recueil demandaient l’interdiction du livre. Et ce, pour des motivations visiblement étrangères à son contenu et à son objet, comme l’ont souligné les articles publiés sur cette procédure. »
 



L'éditeur assure en effet qu'il avait obtenu l’aval du cofondateur du site la Parole Libérée, François Devaux, où furent publiés à l'origine l’ensemble des témoignages qu'il souhaitait rassembler dans Abusés

Sauf que François Devaux aurait donné son accord sans avoir consulté les victimes, ce que lui reprochent aujourd’hui les deux plaignants. Il a depuis reconnu une maladresse, rapporte le Progrès, pensant peut-être que les témoignages qu’il avait pu recueillir lors de la création de son site en 2015 lui revenaient tous de droit. 
 

« Nous n'abandonnerons pas ce projet »


Face à cette situation, Luc Chatel a donc pris « la décision de retirer de la vente le livre Abusés ». « Afin d’inviter chacun à revenir à plus de raison, d’apaisement et de bienveillance et afin de replacer l’intérêt supérieur des victimes de pédocriminalité au centre des débats et au-dessus des rivalités personnelles », a-t-il précisé. 

Mais d’affirmer cependant à l’AFP que « par respect pour la promesse faite aux victimes qui en sont à l’origine, nous n’abandonnerons pas ce projet et nous demanderons à toutes les personnes qui le voudront bien de participer au projet d’un nouvel ouvrage ».

Le procès, initialement prévu ce lundi, a dû être reporté pour cause de grève menée contre la réforme des retraites par le corps des avocats. Son audience est prévue pour le 20 janvier prochain.

Me Laurène Delsart, conseil de Pierre-Emmanuel Germain-Thill, s'est réjoui de cette décision de Luc Chatel : « Ce retrait est une bonne chose pour mon client et nous nous en félicitons. Mais il faut que le juge en prenne acte. »

Me Nadia Debbache, l’avocate de la Parole Libérée, a quant à elle appelé à ce que « les parties à l’origine de l’assignation se désistent de leurs demandes ou que le juge décide d’y mettre un terme ». 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.