Agir dès la maternelle pour amoindrir le décrochage scolaire

Clément Solym - 21.02.2009

Edition - Société - décrochage - scolaire - québec


Le programme de dépistage précoce (PDP) a pour objectif d'évaluer dès la maternelle quels enfants pourraient être enclins à décrocher. Il se penche tout particulièrement sur les enfants réservés. Les professeurs mettent alors en place pour eux le programme « Passe-Partout ». Il s'agit en fait, de faire en sorte que l'enfant participe plus à la vie de la classe et s'affirme.

On peut par exemple leur faire distribuer du matériel aux autres élèves de la classe ou encore les encourager à ne pas se laisser faire lorsqu'ils se font prendre un jouet. Ce programme a déjà porté ses fruits et en juin dernier, la moitié des élèves renfermés s'étaient ouverts aux autres. Une enseignante, Gaétane Cloutier affirme que : « Parmi les enfants qui éprouvent encore des problèmes, il y a aussi eu de l'amélioration ».

Ce programme s'applique maintenant à tous les enfants en préscolaire de la Côte-du-Sud, soit pour cette année environ 500 enfants. Les enseignants sont formés et profite une fois par semaine de la venue d'un intervenant.

Selon, le directeur des services de l'enseignement à la commission scolaire de la Côte-du-Sud, Serge Mathurin : « Déjà, les retombées sont très intéressantes. On espère qu'en bout de ligne, ce programme aura un impact sur le décrochage scolaire. Si l'enfant se sent bien à l'école, il y a plus de chances qu'il y reste ».

Cela ne réglera pas tout de suite le gros problème du décrochage scolaire au Québec, mais au moins cela apporte un peu de mieux aux enfants quand ils sont à l'école, et c'est déjà pas mal.