Agone, 25 ans et "jamais un seul livre publié pour sa rentabilité"

Clément Solym - 02.04.2015

Edition - Les maisons - éditeur militant - textes ancrage politique


En 2015, les éditions Agone célèbrent leur 25e anniversaire – une épatante longévité pour une maison qui se décrit volontiers comme « une anomalie dans le paysage de l'édition ». Indépendance, vitalité et une grande importance accordée à la traduction : le moins que l'on puisse souhaiter, ce sont donc 25 années de plus. 

 

 

 

« Aujourd'hui, la maison compte onze collections en politique, histoire, sciences sociales, philosophie et littérature. Avec des titres forts : Une histoire populaire des États-Unis de Howard Zinn, qui s'est vendu à 70 000 exemplaires et continue à se vendre très régulièrement, ou encore Les Chiens de garde de Paul Nizan, La fabrication du consentement de Noam Chomsky et Edward Herman et L'opinion, ça se travaille de Serge Halimi, Dominique Vidal, Henri Maler et Mathias Reymond, qui se sont vendus tous trois à 30 000 exemplaires environ », nous précise Antoine Lablanche pour les éditions Agone.

 

La maison dispose d'un catalogue de 250 titres dont elle souhaite largement valoriser le fonds, au cours de cette année anniversaire. Présenté à travers une rétrospective de 64 pages, disponible à cette adresse, l'éditeur retrace son histoire, et les grandes thématiques de ses ouvrages.

 

Or, Agone a choisi de faire des cadeaux, pour son anniversaire. Ainsi, une surremise est proposée. « Nous l'adressons à n'importe quelle librairie qui éprouverait l'envie de proposer nos ouvrages. Sans aucune discrimination de taille. Il y a tout de même plus de chance que ceux qui répondront présents viennent plus de la librairie indépendante que des grandes enseignes », plaisante-t-on. 

 

Également à noter, la maison offrira une possibilité de retour sur toute l'année, pour « remettre en valeur des ouvrages tirés de l'ensemble du fonds. D'ordinaire, ces retours sont valables uniquement pour les nouveautés, mais notre souhait était de travailler le catalogue entièrement, et montrer aux libraires qu'ils prennent peu de risques en choisissant nos titres. »

 

Les auteurs les plus représentatifs de la maison sont mis à l'honneur avec une série de sept affiches : Noam Chomsky, Stig Dagerman, Alfred Döblin, Karl Kraus, Rosa Luxembourg, George Orwell et Howard Zinn. De quoi décorer les lieux qui feront le choix de prendre part aux réjouissances. 

 

Plusieurs rencontres, « en collaboration avec les libraires, c'est essentiel – et avec les auteurs qui le pourront », seront organisées. La programmation est en cours d'élaboration, mais nul doute qu'elle sera riche. « Agone, c'est une maison qui n'a jamais publié un livre au seul motif de sa rentabilité. C'est une certaine volonté de faire paraître des livres, avec un ancrage politique, et des textes qui se rattachent au militantisme. »

 

Elle fonctionne toujours sous la forme d'une association, vit de ses bénéfices et de subventions publiques, et compte six salariés sur quatre postes. Les bougies seront à souffler à Marseille, où se trouve le siège.