Agressée au couteau, et frappée d'une brique, à cause de Salman Rushdie

Clément Solym - 24.03.2015

Edition - International - agression couteau - Salman Rushdie - Afrique Sud


L'histoire est presque invraisemblable : une jeune femme, auteure, originaire d'Afrique du Sud a été agressée à coups de briques, pour s'être revendiquée comme fan de Salman Rushdie. Dans la communauté indienne de confession musulmane de Durban, ville située dans la province de KwaZulu-Natal (proximité de l'Océan indien), c'est l'impensable qui est survenu.

 

 

 

Zainub Priya Dala n'aurait pas dû : en affirmant qu'elle était lectrice de Salman Rushdie, elle a subi une agression invraisemblable, la semaine passée. Musulmane, non-pratiquante, elle avait simplement répondu, interrogée lors d'une rencontre avec les étudiants du canton de Chatsworth, que Rushdie était son auteur favori. 

 

Elle qui devait présenter son nouveau livre, pour le festival du livre de Durban, mais suite à sa déclaration, elle a été frappée avec une brique par des gens qui l'attendaient à la sortie de sa voiture. Un couteau sous la gorge, interdiction de bouger, pendant qu'un homme la frappait au visage avec une brique.

 

La foule s'est contentée de regarder, explique-t-elle, sans rien faire pour lui venir en aide. « Je saignais abondamment, ne pouvais pas conduire. Je me suis servie de ma chemise pour panser la plaie à mon visage, et j'ai appelé mon mari. »

 

Dix minutes plus tard, ce dernier était sur les lieux. Fracture de la pommette, et ouverture d'une enquête... Mais Dala est choquée. Son éditeur, Penguin Random House a diffusé un communiqué : « Nous condamnons sans réserve cette agression brutale. Avons-nous atteint un niveau d'intolérance qu'il n'est pas possible pour un écrivain d'exprimer son admiration pour un collègue, sans se faire agresser avec une brique et un couteau ? » (via Times Live)

 

 

 

Traitée de « pute de Rushdie », Dala a reçu évidemment le soutien de Rushdie lui-même.