Agressions en bibliothèque : le gobelet de café chaud, une arme de crime

Heulard Mégane - 06.06.2019

Edition - Bibliothèques - Winnipeg Canada - rapport de sécurité - bibliothèque


Depuis février, la bibliothèque de la ville de Winnipeg au Canada a installé un contrôle de sécurité à l'entrée du bâtiment. Une enquête sur la sécurité de celle-ci faites par le Canada's Publics Broadcaster, CBC, vient d'être dévoilée. Les rapports rédigés par le personnel de la bibliothèque du Millénaire montrent que la majorité des agressions n'impliquent pas d'armes à proprement parler.


Winnipeg Millennium Library - Ccyyrree - CC0 1.0


La bibliothèque de Winnipeg accueille jusqu'à 1 million de visiteurs par an. Elle a été le théâtre d'un certain nombre d'agressions, 27 entre janvier 2018 et la fin du mois de mars 2019. C'est pourquoi un point de contrôle de sécurité à été mis en place à l'entrée. Il retire aux visiteurs les objets pointus, métalliques, l'alcool et les seringues, qui pourraient être utilisés en tant qu'armes. 

Pourtant, les rapports internes et les données fournis par la police de la ville démontrent que la majorité des incidents n'implique pas d'arme, mais plutôt un contact physique entre les visiteurs : bousculades ou coups. 

Le plus souvent ce sont des objets du quotidien détournés de leur fonction première qui sont tranformés en arme : café (chaud), canette de soda ou encore sac à dos.

Selon Paisley Cozzarin, membre du comité des bibliothèques publiques de Winnipeg, les statistiques montrent que la fouille des visiteurs à l'entrée ne contribue pas à lutter contre la violence à l'intérieur de la bibliothèque. Elle précise : « C'est juste une illusion de sécurité. »

De même, les sources policières indiquent un nombre d'appels pour signaler un incident à la bibliothèque en baisse, mais une augmentation, depuis début 2019, des agressions ayant donné lieu à des accusations.


Via Radio-Canada
 


Commentaires
Toujours plus dans la débilité. C'est connu que ça sert à rien de retirer aux gens leurs armes, leurs seringues (Qu'est ce qu'ils viendraient faire avec ça déjà ???) ou l'alcool. On devrait les leur laisser en leur faisant jurer cracher de ne pas s'en servir ou de ne pas se torcher au whisky.



C'est pas venu à l'idée de ces demeurés que si les mecs utilisent des armes improvisées, c'est peut être parce qu'à l'entrée on leur retire les leurs, ou que ce serait pire si ils étaient complètement saoul ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.