Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Ai Weiwei compose une couverture sur les immolations au Tibet

Antoine Oury - 18.10.2013

Edition - International - Al Weiwei - Tsering Woeser - Tibet


En collaboration avec Ai Weiwei, qui s'est chargé de la couverture de son livre, l'auteure et activiste Tsering Woeser a rédigé un essai sur les immolations volontaires au Tibet, Immolations au Tibet - La Honte du monde, publié en France par les éditions Indigènes. Depuis février 2009, et en signe de détresse face à la répression chinoise, 122 Tibétains se seraient réduits en cendre.

 


Pabonka Gonpa

L'ermitage Pabongkha, au Tibet (Jan Reurink, CC BY 2.0)

 

 

Pourquoi l'immolation volontaire ? Dans un pays où l'information est contrôlée par les autorités, le geste, choquant, reste un moyen pour les moines d'interpeller sans nuire au principe de non-violence auquel ils ont adhéré. « Mais les gens restent silencieux. Pourquoi sont-ils muets ? En Chine, la raison principale est que le gouvernement bloque l'information. Mais il y a aussi des endroits - y compris en Chine - les gens savent que cela a lieu, mais s'en fichent simplement », témoigne l'auteure.

 

Tsering Woeser a contacté l'artiste chinois pour que l'ouvrage bénéficie aussi d'une part de la notoriété de Weiwei, et celui-ci a immédiatement accepté : « Il m'a expliqué que, bien sûr, la signification de ces immolations, sur un plan philosophique et religieux, était difficile à comprendre pour des gens comme nous, qui vivons dans un contexte ordinaire. » Mais il s'est acquitté de sa tâche, en dessinant une flamme sur fond blanc, avec les noms des 122 moines en filigrane.

 

 

 

 

« Ce que les flammes qui les brûlent proclament, c'est qu'ils ne peuvent plus supporter l'agression commise contre leur peuple, l'éradication de ses coutumes et de sa langue, le génocide culturel auxquels, dans le lâche silence des États, les autorités chinoises se livrent au Tibet », écrit Robert Badinter dans la préface qu'il signe. Le tout n'est pas sans rappeler les situations similaires au Vietnam, sous répression américaine il n'y a pas si longtemps...