Aider les étudiants à mieux se nourrir

Clément Solym - 04.03.2010

Edition - Société - étudiants - restos - u


Comment faire concrètement pour améliorer le rapport à la nourriture entretenu par les étudiants ? C’est la question à laquelle tente de répondre précisément la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse.

Pour trouver des idées en la matière, la ministre est allée frapper à la porte d’experts en la matière dont Jean-Pierre Coffe. Ce dernier, assisté par l’ancien président du l’université Paris-IV, Jean-Robert Pitte, a travaillé pendant plusieurs mois. Leur rapport vient d’être rendu public.

On y retrouve huit propositions centrales pour que les étudiants renouent avec une restauration de qualité avec un prix serré. Les restos U montrent fréquemment leurs limites et les étudiants sont nombreux à boycotter ces cantines attractives financièrement mais répulsives par le monde qui s’y presse. Victimes de leur succès, les restos U ne peuvent faire face à la demande.

Alors, pour parer à cette difficulté, les rapporteurs proposent la création de petites boutiques de proximité à destination des étudiants, notamment pour faciliter l’accès à une nourriture saine et peu chère dans les lieux où sont principalement logés les jeunes. Cette possibilité permettrait de palier la déficience des restos U, notamment pour les repas du soir.

Il faut également œuvrer afin de mieux éduquer les étudiants à la préparation et à la consommation d’une nourriture saine au quotidien. La question du temps imparti aux repas est le point central du problème. Il l’est déjà à midi où une meilleure adéquation entre les horaires des restos U et des cours dispensés à l’université doit être mise en place. Mais on le retrouve également déterminant le soir venu.

Une petite polémique rapidement étouffée s’est déclenchée autour de l’alcool. Les rapporteurs émettaient des propositions en la matière afin de former le goût des jeunes aux différentes saveurs vinicoles, non plus seulement le jeudi soir, mais bien également lors des différents repas de la semaine. De son côté, Mme Pécresse s’oppose fermement au retour du vin à table à côté des carafes d’eau dans les restos U…