Aix : La Librairie de Provence met finalement la clé sous la porte

Maxim Simonienko - 07.12.2018

Edition - Librairies - fermeture librairie aix - groupe serge eyrolles - libraires du sud


La dinde de Noël risque d’avoir un goût amer pour les vingt et un salariés de la Librairie de Provence. Les craintes et les rumeurs sont devenues réalité : dans un communiqué datant du 6 décembre 2018, le Président des Libraires du Sud, Éric Dumas, a déploré sa fermeture définitive.

 
 © Libraire de Provence


L’une des plus grandes librairies d’Aix-en-Provence était jusque-là la propriété du groupe Eyrolles qui lui louait pas moins de 800 m2 de locaux. Une faveur qui commençait à peser lourd sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, comme l’avait noté Serge Eyrolles, président du groupe éponyme.

Dans son communiqué, Éric Dumas a souhaité pointer du doigt les causes de cet échec. Il invite les habitants à s’interroger sur « le partage de la valeur dans la chaîne du livre de l’auteur au libraire, entre mastodontes capitalistiques et acteurs indépendants », « les pratiques de bailleurs privés dont la liberté non encadrée risque de transformer [les] centres-villes en zones de chalandise sans aucune personnalité » et les « édiles locaux pour les persuader qu’une librairie est un commerce culturel un peu particulier. »
 

Le Mans : la librairie indépendante
L'Intrépide en sursis


La fermeture officielle serait prévue pour mars 2019.

D’ici là, le Président des Librairies du Sud compte sur la loi du prix unique du livre. Elle pourrait, si ce n’est pas pour la Librairie de Provence, de convaincre les décideurs politiques que cet encadrement légal a encore un sens économique et environnemental pour les autres librairies en terme d’emploi et d’aménagement urbain ou du territoire.

Il en appelle surtout au sens de la responsabilité des consommateurs, « à quelques jours des fêtes de fin d’année ». Acheter, c’est voter, comme on dit.


Commentaires
Terrible nouvelle... Triste nouvelle... Apres la librairie Vent du sud, la librairie de Provence... Puis viendra la librairie Goulard pour ne laisser régner que la Fnac et l'empire d'Amazon... Je suis triste d'apprendre ça... Encore un lieu emblématique d. Aix en Provence qui s'en va... Triste époque...
J'apprends la fermeture définitive de la librairie. Triste nouvelle. Incompréhensible aussi. Je fréquente cette librairie depuis des décennies. Quel que soit le mois de l'année, j'ai toujours constaté qu'il y avait une activité soutenue.

Je ne comprends donc pas les raisons précises qui ont provoqué cette funeste décision.

Il est impensable que ce lieux de culture aixois disparaisse.
Il est dommage qu'une ville comme Aix en Provence,"ville d'art" voit la deuxième grande librairie du Centre Ville fermer. Le prix des baux qui ne cesse de monter et contraint des commerces à fermer alors même qu'ils travaillent bien est un non sens et va abîmer nos centres villes.
Triste d'apprendre la fermeture de La Librairie de Provence, j'y achetais mes livres avant de me mettre au numérique (je garde mes livres et je manque cruellement de place, vu que je compte pas arrêter de lire je suis passé au numérique / donc pas de polémique).
Je ne veux ni ne peux croire à cette annonce de fermeture de ma librairie préférée a Aix En Provence.

C'est insensé. Il y a dans cette librairie des personnels compétents et sympathiques qui conseillent le lecteur.

Que nous restera-t-il après cette fermeture? Chaque fois que je m'y rends,j'y vois toujours beaucoup de monde.

C'est totalement incompréhensible.

Il y a certainement un moyen de sauver cette librairie indépendante.
C’est à n’y rien comprendre.

Les librairies ferment les unes après les autres. Comment est-il possible qu’une ville universitaire comme Aix subisse encore une fermeture d’une librairie ?

C’est un tel bonheur de déambuler d’un rayon a l’autre et de découvrir des nouveautés, rien à voir avec un site internet. Les conseils sont toujours très pertinents et le personnel très compétant.

Faites machine arrière messieurs les propriétaires! Reconsidérez vos positions, remettez en cause votre offre: espace café, débat autour d’un livre, Club de lecture,... soyez créatifs et continuez à donner envie au lecteur ! Il y a des librairies qui survivent malgré Amazon!

Bon courage
Oui un moyen :mettre les bailleurs face à leur responsabilité, faire pression sur Mairie pour qu'elle intervienne, faire une mobilisation citoyenne pour sauver ce lieu de culture à Aix mais aussi plus généralement sur la métropole (Maupetit sur Marseille). Objectif :ne pas laisser les centres villes aux mains des grands groupes ou de marchands de vêtements fabriqués à l'autre bout du monde et exploités. Il faut dire non à cela. Je suis née à Aix même si je n'y vis plus avec ma famille vu ce que cela me coûterait. J'ai été touché par la fermeture de Vent du Sud comme d'autres, mais encore là le prix de vente, à été evictif pour un fond de commerce en librairie. Il y a eu des candidats, le souci est bien le prix de vente et la volonté de faire de belles plus values.
La Librairie de Provence ferme....

Triste. Tres triste.

Pendant ce temps, à 30 mètres, un burger King va ouvrir.

Honte de constater que seul l’argent dicte la survie des commerces.

Le Cours Mirabeau est sans doute une des plus belles rues de France.

La mairie peut/doit agir.
Ne pas fermer cette librairie laissez la culture exister pour nous tous qui ne voulons pas du principe Amazon la mairie doit agir vite!
Une terrible nouvelle. J'aime beaucoup cette librairie, autrement plus agréable et fournie que la Fnac voisine, et précieuse à de nombreux aixois. J'espère qu'une solution sera trouvée.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.