Akif Pirinçci regrette que les camps de concentration soient "hors service"

Camille Cornu - 29.10.2015

Edition - Les maisons - Akif Pirinçci - Pegida


Lors d’une manifestation de l’extrême droite allemande (Pegida) lundi à Dresde, l’auteur à succès Akif Pirinçci, publié chez Random House a eu l’occasion de prononcer un discours dans lequel il estime qu’« en Allemagne, les camps de concentration sont malheureusement hors service ». Son éditeur a décidé d’arrêter de travailler avec lui. 

 

Metropolico.org CC BY-SA 2.0

 

 

Né en Turquie en 1959 et arrivé en Allemagne à l’âge de dix ans, Akif Pirinçci s’est rendu célèbre grâce à Félidès (1989), un roman policier dont les chats sont les protagonistes. Il a été traduit en 17 langues et adapté au cinéma ainsi qu’en dessin animé. Il est également auteur d’un blog, sur lequel il tient régulièrement des propos racistes, sexistes et homophobes.

 

Ses idées n’étaient donc pas une surprise, mais peut-être les paroles de trop, immédiatement reprises dans toute la presse. 

 

On lui a d’abord reproché d’avoir parlé des immigrés en regrettant que les camps de concentration soient désormais fermés. Ce sont ces propos qui ont d’abord massivement été repris par la presse. Il n’aurait cependant fait que répondre à un dirigeant CDU du Land de Hesse qui avait déclaré que les Allemands qui ne partageaient pas la politique d’immigration étaient libres de quitter l’Allemagne. Pirinçci lui aurait répondu qu’il y avait des alternatives à l’exil politique, « mais les camps de concentration sont malheureusement hors service ». 

 

Les éditeurs de son groupe, Random House, ont cependant réagi à ses propos par ce communiqué : 

 

« Les éditeurs Diana, Goldmann et Heyne ont reçu avec violence et incompréhension les propos de l’auteur Akif Pirinçci lors de la manifestation Peginda de Dresde, et ont décidé de s’en distancier. La protection de la démocratie et des droits de l’homme fait partie intégrante de notre travail d’éditeur, de même que le respect des traditions et du souhait d’une diversité culturelle.

 

Les propos d’Akif Pirinçci sont diamétralement opposés à ces valeurs. En réaction à ces paroles inacceptables, nos publications datant d’il y a quelques années, principalement des œuvres de fiction de Akif Pirinçci, seront entièrement bloquées et ne seront plus disponibles ».

 

L’auteur a reçu le soutien du journaliste David Berger au nom de la liberté d’expression, ainsi que de l’écrivain Thor Kunkel.