Alain Buyse, la modernité au cœur du Vieux-Lille

La rédaction - 10.04.2017

Edition - Les maisons - Alain Buyse éditeur - modernité Vieux-Lille - édition livres artistes


Les amateurs, les collectionneurs, les peintres ou les poètes le savent : rue des Vieux-Murs, au cœur du Lille ancien, dans l’atelier de sérigraphie d’Alain Buyse, ouvert en 1983, la rigueur est toujours de mise. Comme la réserve du maître des lieux. Mais cette exigence s’accorde aux audaces modernes ou contemporaines.




Et s’ouvre à tous. Affiches, estampes, livres d’artistes... D’où est né ce foisonnement continu ? Originaire de Bar-le-Duc, Buyse atterrit à Arras puis Lille. D’abord captivé par la photogravure, il s’oriente vers la sérigraphie et fait des rencontres décisives : le peintre Pierre Olivier lui fait confiance, le plasticien Gérard Duchêne le relie à d’autres artistes, le conservateur Pierre Chaigneau, du musée de Villeneuve-d’Ascq, lui passe commande...

Buyse maîtrise parfaitement la reproduction d’images à travers l’écran de nylon. En 2006, la rétrospective organisée au musée de Gravelines fait la démonstration d’un travail exceptionnel : ampleur, diversité, qualité. Depuis L’Appel du large, signé Butor et Duchêne, une trentaine de livres sont sortis de l’approche classique auteur de textes/créateur d’illustrations. Dans cet esprit, Paul-Armand Gette a ouvert la voie (Colour etc.).

Guerbadot, Grisor, Dezeuze, Viallat, Villéglé, Baxter, Barry, Nemours, Noël et Dodeigne, Silbermann... Éloquente liste des édités ! « Je travaille avec l’artiste dans l’atelier, je m’imprègne de lui afin que ce soit lui qui vive par l’œuvre imprimée. » Aux livres s’ajoutent les créations sérigraphiques ou la réalisation de la revue Pièces : dix numéros, autant de démonstrations inventives.

Transmettre son savoir, faire rayonner sa technique : Alain Buyse a organisé des expositions, imaginé la nuit de l’estampe et lancé les ateliers d’édition populaires. Plus centré, aujourd’hui, sur l’estampe et son impact immédiat (il célèbre le Taller de Grafica Popular du Mexique), l’infatigable AB rêvait de faire travailler les dessinateurs du Canard Enchaîné pour une édition du centenaire.



Le projet n’ayant pas abouti, il s’est réconforté avec un catalogue sur l’invention des Shadoks et L’Apocalypse vue par Dürer.

Bruno Vouters


Atelier d’Alain Buyse
12 rue des Vieux-Murs, Lille
03 20 55 53 72
Entrée libre le mercredi, jeudi et vendredi de 15h à 18h et le samedi de 14h à 19h

 

en partenariat avec le CRLL Nord Pas de Calais