Albanel et le rapport sur le livre numérique ; non, rien de rien...

Clément Solym - 02.04.2010

Edition - Société - rapport - ebook - Albanel


Contrairement à ce que plusieurs lecteurs, qui ont dû oublier de consulter leur agenda hier, nous ont signalé, le rapport de Christine Albanel sur le livre numérique n'a pour le moment toujours pas été rendu. Il est vrai que le canular de l'April avait de quoi tromper son homme... du moins dans les premières lignes.

Encore que de lire que « L'April félicite Christine Albanel pour la remise de son rapport sur le livre numérique. » aurait mis la puce à l'oreille de plus d'un. En même temps, annoncer que le rapport serait rendu le 1er avril n'avait pas vraiment de quoi faire sourire, mais laissait augurer de la bonne petite plaisanterie ministérielle... (découvrir le canular de l'April)

Pour mémoire, Christine Anéfé Albanel avait été nommée au poste d'ambassadrice du livre numérique en France, mandatée par François Fillon en personne, devait évaluer en trois points les tenants et aboutissants de l'ebook en France. Elle était, avec le concours des professionnels, invitée « à faire des propositions concrètes pour que les téléchargements illégaux de livres soient repérés et fassent l'objet du même traitement par l'Hadopi que les fichiers portant des oeuvres musicales ».

Une fois installée à son poste, Mme Albanel s'était réjouie de ses nouvelles fonctions : « Il faut à la fois défendre l'essentiel, notamment le droit d'auteur et les équilibres de la chaîne du livre, tout en proposant une offre numérique abondante, accessible, bref, qui “tienne la route”. Et il n'y a pas de temps à perdre ! »

Mais voilà, hier pas de nouvelles, et la rue de Valois nous enjoignait de la recontacter aujourd'hui. Chose faite : « Nous n'avons pas de nouvelles du rapport. Ce qui est sûr c'est qu'il n'a pas été rendu hier », nous confirme-t-on. Et bien sûr, aucune date, pas même murmurée. Alors on attend.

Peut-être que le Salon du livre a retardé l'ensemble... D'ailleurs, s'y est-elle seulement rendue, au Salon, elle qui avait préféré céder la place à NKM l'an passé ?