Albert Camus rappelé par un condamné à mort

Clément Solym - 12.12.2009

Edition - Société - exécution - Camus - prison


Condamné pour un triple meurtre, Matthew Eric Wrinkles vient d'être exécuté à l’âge de 49 ans, dans la prison de l’Indiana, à Michigan City. Sa condamnation avait été prononcée en 1994. Mais, ce qui a retenu l’attention des médias, c’est la lettre qu’il avait écrite avant son exécution.

On y relève une citation du philosophe et romancier Albert Camus : « tuer un homme au paroxysme de la passion est compréhensible. Le faire tuer par quelqu’un d’autre de façon calme et réfléchie […] est incompréhensible », rapporte l’AFP.

C’est en juillet 1994 que Matthew Wrinkles, sous l’emprise d’amphétamines, s’était rendu dans la maison de son ex-femme. Là, il l’avait assassiné à coups de pistolet tout en tuant aussi son beau-frère et l'épouse de celui-ci.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.