Album, plus vieille enseigne de librairies BD en France, disparaîtrait en janvier 2018

Antoine Oury - 29.11.2017

Edition - Librairies - Album librairie BD - Album BD - Album fermeture


C'est un acteur historique de la librairie spécialisée dans la bande dessinée qui disparaitrait en janvier 2018 : la plus vieille chaîne de librairies BD de France, Album, créé en 1948 par les éditions Dupuis, a vu son fonds de commerce vendu à l’assureur GMF. L'ex-propriétaire, Christophe Le Bel, jette l'éponge et se déclare incapable de rembourser la dette de la société.


À l'intérieur de la boutique Album du 84, boulevard Saint-Germain, à Paris (via Google Images)


« Nous ne sommes plus en mesure de rembourser le plan d’épurement du passif », annonce simplement l'ex-propriétaire de la chaîne de librairies Album, Christophe Le Bel. Il avait racheté l'enseigne en 1995 à Glénat, qui l'avait elle-même racheté à Dupuis, et s'était donné pour objectif de développer un réseau français de librairies spécialisées. Au meilleur de sa forme, Album comptait 25 magasins.

Aujourd'hui, il ne reste plus que 6 boutiques, dont 3 à Paris, et les autres à Aulnay-sous-Bois, Bordeaux et Rouen. Selon Christophe Le Bel, l'augmentation des loyers aura eu raison des différentes boutiques. D'après Le Monde, le loyer de la librairie principale de l'enseigne, au 84, boulevard Saint-Germain, s'élèverait à 180 000 € par an pour 280 m².

D'après une libraire de l'enseigne du 5e arrondissement, Véronique Giuge, la gestion financière de la chaîne est aussi en cause : « La fermeture de la librairie vient aussi d'une mauvaise gestion par le directeur. On a lui a proposé d’autres solutions, mais il a tout refusé. Oui le loyer est trop élevé, mais je peux vous affirmer que notre directeur gérait très très mal les comptes », explique-t-elle à 9e Art.

Selon Le Monde, Christophe Le Bel n'aurait pas donné suite au projet d'un de ses employés, Thomas Gabison, qui souhaitait acquérir le fonds de commerce d'Album avec une SCOP, société coopérative et participative, dont les associés auraient pu être, notamment, des auteurs de bandes dessinées.
 

France : la librairie se déchire pour un amendement
et Amazon compte les points


En 2017, le chiffre d'affaires de la chaîne s'élevait à 5,6 millions €, pour des pertes estimées à 10.000 €. Sogelib, la société de gestion de fonds de Christophe Le Bel, affiche quant à elle un chiffre d'affaires de 260.000 €, pour un résultat net de 37.000 € environ.