Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Aléna : les éditeurs demandent une protection renforcée du copyright

Laure Besnier - 12.10.2017

Edition - International - Aléna NAFTA - Association éditeurs - copyright propriété intellectuelle


Malgré l’atmosphère tendue des négociations autour de la modernisation de l’accord de l’Aléna, l'accord de libre-échange nord-américain, cinq des principales associations d’éditeurs américains, canadiens et mexicains ont adressé une lettre hier, afin de plaider pour la protection renforcée de la propriété intellectuelle et du copyright.  

 
Copyright in Canada 2017 Legislative Review: overview by @mgeist at #oucel17 #viznotes

Giulia Forsythe CC BY 2.0

 

 

Alors que les négociations sur la modernisation de l’Aléna ou NAFTA (North American Free Trade Agreement) doivent reprendre, l’AAP (Association of American Publishers) ainsi que les principales associations d’éditeurs canadiens et mexicains ont produit une lettre, que vous trouverez ci-après. 

 

Cette dernière est adressée à plusieurs destinataires : Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères canadienne, Ildefonso Guajardo Villarreal, Secrétaire mexicain à l'économie, Wilbur Ross, secrétaire au commerce américain et Robert E. Lighthizer, le représentant au commerce des États-Unis.  

 

Le contenu de la lettre insiste sur l’importance de continuer à protéger la propriété intellectuelle et notamment le copyright (droit de reproduction en vigueur dans les pays anglo-saxons). 

 

Les cinq associations de maisons d’édition sont remplies de spécialistes qui savent de quoi ils parlent : à elles seules, elles réunissent 3.000 éditeurs. Ces derniers rappellent que les secteurs de l’édition, dans chaque pays, se portent très bien et leur permettent de prospérer économiquement.

 

Quelques chiffres ? Aux États-Unis, le secteur de l’industrie du copyright et de l’édition génère 1.2 trillion $ de recette par an. Selon le département du commerce, il emploie 5.5 millions d’Américains. Au Canada, on parlerait de 115 milliard $ de recette et de 13,845 emplois. Enfin, au Mexique, le secteur de l’édition génère 515 millions $ par an ainsi que 11,000 emplois.
 

La directive sur le droit d'auteur, préoccupante “pour les libertés publiques”

 

Les associations d’éditeurs demandent donc, pour la modernisation de l’accord de l’Aléna, l’amélioration de la lutte contre la piraterie en ligne ainsi que l’inclusion de fortes protections pour les mesures de protection technologique que les titulaires de droits emploient pour protéger leurs oeuvres.