Alep : la jeune fille qui lisait Harry Potter perd sa maison sous les bombes

Clément Solym - 28.11.2016

Edition - International - Alep Syrie bombardement - Harry Potter ebook - Rowling solidarité Hassad


La semaine passée, l’histoire de la jeune Bana, 7 ans, avait attendri toute la Toile, et plus spécifiquement JK Rowling. Vivant à Alep avec sa mère, elle vient de vivre un bombardement dans le quartier où elle réside, qui l’a contrainte à fuir.

 

photo de septembre 2016

 

 

Ce 27 novembre, nouvelle vague de bombardements dans la ville syrienne. Bana et sa mère Fatemah se retrouvent à fuir pour se sauver, comme des centaines – des milliers ? – d’autres habitants. 

 

La petite Bana était devenue la star d’internet, après une conversation avec JK Rowling. Mère et fille avaient pu visionner le premier film Harry Potter, mais du fait de l’embargo, impossible même d’acheter l’ouvrage. La romancière, touchée, finit par trouver une solution, et fait envoyer la version numérique des livres directement à la petite fille.

 

L’histoire avait quelque chose du conte de fées 3.0, au point d’en faire momentanément oublier la guerre. Laquelle aime à se rappeler au bon souvenir de chacun... Tout a débuté avec une première vidéo : 

 

 

 

Et quelques heures plus tard, c’est une photo de sa fille, pleine de poussière du fait des attaques.

 

 

On apprend dans la presse que les rebelles qui tenaient l’est de la ville ont manifestement perdu le contrôle et que près de 10.000 civiles ont dû quitter Alep en moins de 24 heures. Le régime syrien semble reprendre l’avantage. « Ces dernières heures, ces violences ont coûté la vie à de nombreux civils et poussé à la fuite des milliers d’habitants de la ville », assure-t-on au ministère de l’Intérieur.

 

Plus de 300.000 morts sont à déplorer depuis le début du conflit. Pour l'heure, le compte est resté silencieux.