Alerte du WWF : Du bois tropical dans les livres jeunesse de Suisse

Cécile Mazin - 13.11.2014

Edition - International - Suisse livres jeunesse - bois tropical écologie - défrichage terres agriculture


L'organisation WWF vient de lancer une campagne qui va faire grincer des dents : « Ouvrez les yeux en achetant un livre ! », ce sont 50 ouvrages jeunesse passés au crible, moins pour leur qualité littéraire, que pour les matériaux qui les composent. Les titres, achetés par l'organisme en librairies ou kiosques, ont ainsi fait l'objet d'une analyse chimique, qui ne laissera personne de bois... 

 

 

 

 

Sur les cinquante livres décortiqués, cinq contiennent du bois tropical, annonce l'agence suisse ATS, qui rapporte l'information. Or, le problème est que cet apport, dont on ignore les proportions, pourrait être issu d'un défrichage à grande échelle. Depuis plusieurs années, l'organisation propose un guide destiné aux consommateurs, autant qu'aux professionnels, sur les bons usages liés au bois. 

 

En effet, le bois tropical, pas nécessairement coupé dans des conditions respectueuses ni de la faune ni de la flore, provient de régions comme l'Asie du Sud-est. Or, si elles provoquent des catastrophes écologiques, sans trop s'en préoccuper, ces campagnes de moissonnage de bois interviennent également pour favoriser l'agriculture, et la production d'huile de palme. En outre, sur l'ensemble de la production, seuls 50 % des stocks sont écoulés, affirme le WWF. 

 

Toujours selon ses chiffres, la Chine est le plus important acheteur de cellulose, alors que, dans le même temps, l'impression de livres est de plus en plus opérée dans ce pays, pour diminuer les coûts de fabrication – prenant en compte que, financièrement, les frais de transport restent plus avantageux. De plus en plus d'éditeurs européens auraient recours à cette solution. Or, la marchandise provient bien souvent d'Indonésie, où l'arrachage de ces arbres est illégal.

 

Si cette année, c'est la Suisse qui se fait remonter les bretelles, que le WWF attire l'attention des clients, au cours des dernières années, d'autres pays ont fait l'objet d'une surveillance toute particulière. Ainsi, en 2009, les livres jeunesse allemands étaient dénoncés comme contenant une grande quantité de bois tropical. 

 

Pour la Suisse, c'est l'Institute for Paper Science and Technology, de l'université de Darmstadt, en Allemagne, qui a procédé à l'examen chimique. Ses résultats ont montré des quantités de 8 à 15 % de bois tropicaux dans les livres. Simone Stammbach, du WWF Suisse assure qu'une fois encore, ce bois sert pour la réalisation de livres, parce qu'il ne coûte pas cher : « La fibre de bois tropical détecté dans les livres pour enfants viennent d'arbres qui se trouvent dans des zones humides naturellement, de l'Asie du Sud-est, où les entreprises de déforestation agissent à grande échelle. » (via Rainforest News) 

 

 

Dans le film Unseen, la question de l'huile de palme est essentielle. Et bien entendu, ce dernier a reçu le plein et entier soutien de l'organisation.