Alexandre Bompard : « Le livre sera la prochaine industrie culturelle à devoir évoluer »

Clément Solym - 17.03.2012

Edition - Economie - alexandre - bompard - entretien


Face à la progressive montée en puissance d'Amazon en France, il est grand temps, pour les acteurs traditionnels et disposant de magasins physiques en plus d'une vitrine en ligne, de s'organiser afin de lutter avec efficacité. C'est, en substance ce qu'affirme Alexandre Bompard, PDG de la Fnac, à l'occasion d'un entretien avec nos confrères de Livres Hebdo.

 

Une révolution est en cours dans la chaîne du livre et il appartient aux grands groupes oeuvrant dans ce secteur de « repenser notre modèle collectif, rediscuter des prix, des marges, du portage des stocks, de leur financement », précise M. Bompard.

 

Loin de lâcher le livre, le PDG de la Fnac réaffirme la volonté de sa société de continuer à garder une position importante dans ce secteur, en disant déjà représenter 16 % du marché du livre. Confiant dans le destin de la Fnac, M. Bompard assure même que le PDG de sa société-mère PPR, François-Henri Pinault, lui a confirmé la volonté du groupe de garder et de développer cet acteur majeur de la vente de biens culturels.

 

Avec le prochain lancement de magasins franchisés, la Fnac entend revoir l'organisation même de ses établissements, en se recentrant sur ce qui se vend bien tout en réduisant la part accordé à la vente de CD et autres DVD.