Alexandre Jardin appelle à la mobilisation pour ses parrainages

Elodie Pinguet - 28.12.2016

Edition - Société - Alexandre Jardin parrainages - candidat présidentielles - maison citoyens


La date de limite de récolte des 500 signatures se rapproche peu à peu pour les présidentielles. L’écrivain Alexandre Jardin, déclaré candidat début décembre, a lancé un appel aux parrainages ce 28 décembre, sur France 2.

 

Fondapol, CC BY NC ND 2.0

 

 

Ce matin, Alexandre Jardin, récemment entré dans la course à la présidence, était l’invité de Caroline Roux dans Les 4 vérités. Interrogé sur sa candidature à l’élection présidentielle sous la bannière de La maison des citoyens, mouvement lancé au mois d’août, l’écrivain veut « redonner le pouvoir aux citoyens » et « mettre un terme à ce pouvoir centralisé, on veut redescendre les décisions au niveau des territoires ».

 


 

La collaboration, c’est la thématique principale portée par sa candidature. C’est ainsi qu’il se tourne vers les petites entités pour obtenir ses parrainages. D’après l’AFP le candidat aurait pour le moment obtenu 15 parrainages. Sur le plateau de Caroline Roux, il a lancé un appel aux citoyens des petites villes pour l’aider dans sa démarche.

 


 

« J’ai en permanence au téléphone des maires ruraux, des présidents d’associations départementales de maires ruraux qui sont parfaitement conscients qu’ils sont les grands perdants de notre système centralisé. Je lance un appel à tous les gens qui nous écoutent : faites votre part. Allez voir les maires de vos communes pour que ce soit une candidature réellement citoyenne, pas celle d’Alexandre Jardin mais celle d’un mouvement citoyen. » 

 

Il cible ainsi les communes rurales, souvent oubliées : « Allez voir vos maires des petites communes qui ne sont pas contrôlées par les partis, qui sont encore libres et demandez-leurs d’apporter leur parrainage. »

 

Une mobilisation qui, selon lui, a du sens : « Je ne fais pas des petits déjeuners avec la finance de Londres et de Paris pour avoir des chèques de 7500 ou en payant des gens pour le faire. Je dis simplement que nous devons être acteurs. »

 

Alexandre Jardin annonce également l’ouverture, sur le site lescitoyens1 d’une autre forme de collaboration avec les citoyens : « Vous allez pouvoir participer à la définition du cœur de notre programme qui est le rétablissement des minimums, c’est-à-dire qu’est-ce qui pour vous est minimum. (...) Ce n’est pas au président de définir ces minimums, c’est d’organiser le débat pour que les citoyens définissent eux-mêmes. »

 

Et de conclure qu’il faut être acteur, tout l’inverse du « je sais tout à votre place ». Ben oui, « ça suffit ces trucs-là » !