medias

Alexandre Jardin : “Sans masques au 11 mai, le pays ne redémarrera pas”

Victor De Sepausy - 23.04.2020

Edition - Société - Alexandre Jardin masques - coronavirus déconfinement masques - virus contagion propagation


Il ne fallait pas moins qu’Alexandre Jardin, l’écrivain dont on connaît l’engagement politique et social, pour lancer une pareille opération. Il le clame lui-même : « Sans masques au 11 mai, le pays ne redémarrera pas. » Voici pourquoi il s’est lancé aux côtés de l’Afnor pour promouvoir une fabrication de masques massive.


 

Au sortir du confinement, la population se verra recommander le port du masque, sauf dans les transports publics, où il sera obligatoire. Manifestement. Le président en personne invite d’ailleurs les maires de France à investir « dans une logique de recommandation, pas d’obligation ». Soit. Mais comment fournir le public, et plus encore, les soignants, dont la liste des bénéficiaires sera élargie — pour ce qui est des masques professionnels ?

Réponse d’Alexandre Jardin dans Le Point : « Nous lançons un appel général à toutes les bonnes volontés : que celles et ceux qui peuvent coudre, que celles et ceux qui peuvent fournir du tissu lèvent le doigt. » En effet, dès ce 24 avril, le site Masque Solidaire fera appel à chacun, pour produire des masques en quantité.

« Si tous ceux qui le peuvent se mobilisent, nous serons en mesure de fournir des millions de masques », insiste-t-il. Et pour ce faire, il compte trouver du tissu partout où il s’en trouvera de disponibles : dans la mode, qui va avoir des stocks, mais partout ailleurs également. Même Le Bon Coin est mobilisé pour aider à la constitution de matière première. 

Les masques ainsi produits seront alors gratuits, « répartis sur toute la France et mis à disposition des Français par la grande distribution, en priorité aux personnes fragiles ou vulnérables ». Une initiative totalement bénévole, désintéressée et qui pallie les problèmes structurels profonds de l’État. Les dons réalisés pour venir en aide seront par ailleurs défiscalisés à la hauteur de 60 %.



 
« La haute fonction publique qui a décidé en 2013 de ne pas renouveler le stock de masques n’aura pas à répondre de ses actes, alors que le moindre élu local va se retrouver devant les tribunaux à la première faute, tout comme les chefs d’entreprise, d’ailleurs », déplore l’écrivain. 

Question sécurité, si l’on peut faire feu de tout bois, on ne fait pas masque de tout tissu : il faut que la matière première permette de respecter la norme Afnor. Les détails sont d’ailleurs sur le site

« Grâce au travail exceptionnel d’Isabelle Lefort de Paris Good Fashion, nous avons déjà recensé plus de 30 000 couturières disponibles et volontaires ! » Il suffit donc de postuler si vous avez un peu de temps libre…


Commentaires
Je pense que personne n'a attendu son appel pour s'y mettre, car des milliers d'initiatives privées ont vu le jour (de particuliers, jusqu'à des professionnels)

Je reste en revanche dubitatif envers l'attitude de toutes ces personnes qui s'affichent avec un masque FFP2 alors que nos personnels soignants n'en ont toujours pas en quantité, voire pas du tout.

Dans la série « Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais », ça me hérisse le poil...
Ces "prédictions" ne me disent vraiment RIEN qui vaille...Je lutte contre cette "contamination", qui n'a RIEN à voir avec le virus, et porterai un masque si la loi l'oblige, pas avant.A condition d'en trouver. Tout le monde prend la parole, à tort et à travers, là est le danger, le plus grand.
Quid ? Le lmasque qu'affiche Alexandre Jardin est juste un banal masque de bricolage anti-poussière, pas un FFP2 ! D'ailleurs, il ne faudrait pas penser que ce genre de masque protège du virus, ce serait une grave erreur
Avant de critiquer, regardez de plus près. Il ne porte pas réellement de masque. C'est un montage graphique. Le masque est ajouté sur la photo.
Au sujet des masques FFP2, je connais une infirmière qui a eu la surprise de découvrir que les masques et les gels désinfectants de son service avaient été volés! Quand on organise la pénurie, c'est le chacun pour soi.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.