Chine : Alibaba et les éditeurs s'allient pour la protection du droit d'auteur

Clémence Chouvelon - 02.07.2015

Edition - International - Alibaba - IPCC accord - droit d'auteur e-commerce


La société de e-commerce Alibaba, la plus importante au monde en termes de marchandises, et la Coalition pour la protection des droits des éditeurs internationaux en Chine (IPCC) ont annoncé le renforcement de leur collaboration, via un mémorandum d'entente. Ils vont ainsi lutter main dans la main contre les infractions au droit d'auteur sur les marchés en ligne AliExpress et Taobao Marketplace, tous deux propriétés d'Alibaba. 

 

Pirate flag

(Olivier Bruchez CC BY-SA 2.0) 

 

La IPCC compte en ses rangs de grands éditeurs internationaux, comme Elsevier, Springer, Wolters Kluwer, Oxford University Press, ProQuest Information and Learning, Pearson, Wiley, Macmillan, ou encore Cengage. C'est une organisation à but non lucratif, dont le but est de protéger les droits d'auteur de ses membres, d'œuvrer à la sensibilisation aux questions de protection du droit d'auteur, à la prévention et à la lutte contre la contrefaçon, en travaillant avec les gouvernements, des associations internationales, etc. Elle est soutenue par les éditeurs de la Publishers Association au Royaume-Uni et l'Association of American Publishers. 

 

Pour renforcer la protection des droits d'auteur, Alibaba et la IPCC ont annoncé dans un communiqué qu'ils vont échanger, de façon soutenue, des informations. La IPCC aidera Alibaba à identifier quels produits sont susceptibles d'être contrefaits parmi ceux vendus par des tiers, Taobao et AliExpress pourront ainsi prendre les mesures nécessaires à leur élimination. 

 

« L'ampleur et la croissance rapide du e-commerce nécessitent la collaboration, forte et continue, entre les opérateurs des plateformes, et ce afin de combattre efficacement les infractions au droit d'auteur », a déclaré Hugo Zhang, Président de la IPCC. « L'approfondissement de notre partenariat avec Alibaba est l'étape suivante la plus logique, non pas seulement pour protéger les intérêts de notre communauté d'éditeurs, mais également ceux des consommateurs chinois et internationaux. » 

 

La collaboration entre Alibaba et la IPCC a débuté en décembre 2010 : les deux parties avaient alors réussi à faire supprimer près de 1000 publications piratées. En 2011, après la signature du premier accord, Alibaba avait offert des formations à plusieurs membres de la IPCC pour apprendre à utiliser son service de signalement d'infraction à la propriété intellectuelle.