Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Alice au pays des zombies : 150000 ebooks vendus et une série télé

Nicolas Gary - 24.07.2013

Edition - International - autoédition - série télévisée - Alice


Au croisement entre les univers des zombies et celui de Lewis Caroll, l'auteur indien vivant à Singapour Mainak Dhar avait autoédité une série de trois livres, réunis sous le nom de Alice in Deadland. Trois ouvrages, commercialisés via Amazon,  Through the Killing Glass, Off with their Heads et Hunting the Snark, qui ont cumulé plus de 150.000 exemplaires vendus. De quoi attirer l'attention... et pas qu'un peu.

 

 

 

 

En effet, l'agence littéraire Pontas Literary & Film, qui a signé cet auteur en février dernier, vient d'annoncer que la société de production américaine Sonar Entertainement avait acheté les droits d'adaptation des trois romans. L'objectif est une adaptation pour la télévision, la spécialité de Sonar, et vraisemblablement pour plusieurs saisons, parce que Sonar a littéralement adoré cette oeuvre.

 

Petit pitch de rigueur : Alice vit dans un univers où la civilisation humaine, telle que nous la connaissons, a disparu voilà une quinzaine d'années. Et la Terre verdoyante a laissé place à un désert, où les rares humains encore vivants font face à une terrible menace : les Biters, des hordes de morts-vivants. Or, Alice qui a été formée toute sa jeunesse à la lutte contre ces créatures voit un jour un Biter disparaître dans un trou, et décide, hop, de s'enfoncer dans le terrier, pour donner la chasse à la créature. En réalité, elle décide surtout de partir à la recherche de la base sous-terraine de ces monstres.

 

Mais elle sera rapidement confrontée à une tout autre réalité que celle des légendes, et en apprenant la vérité, c'est toute sa vie qui sera changée... 

 

Mais l'auteur, s'il a connu un succès faramineux en autoédition, au point, certaines semaines, de dépasser les ventes réalisées par Stephen King, n'est probablement pas inconnu pour tout le monde. Il avait en effet publié un ouvrage, aux éditions Actes Sud, dans la collection Actes noirs, en 2007, Flashpoint. Et à l'époque, c'est Marc de Gouvenain qui était en charge de Terres d'aventure. Celui-là même qui avait découvert, et traduit Stieg Larsson. 

 

 

 

 

Depuis, l'homme est devenu associé de l'agence littéraire Pontas, et en (re)découvrant Mainak, s'est rappelé de ce titre. « Nous sommes en recherche de voix spéciales en langue anglaise pour l'agence, et de toute évidence, Mainak est très spécial. Il a actuellement un quatrième ouvrage de prêt, dans cette série, et un cinquième est fini », nous précise Anna Soler-Pont depuis Barcelone, jointe par téléphone. 

 

Cette série, elle le présente avec d'autant plus d'enthousiasme que l'auteur ne l'a finalement jamais publiée en version imprimée. « C'est ainsi, de nos jours : le numérique vient d'abord, apporte le succès, et ... » Et on finit par signer avec l'une des grosses sociétés de production américaine, spécialisée dans les séries télévisées, avec une proposition importante, contenant pas mal de zéros. « Sonar nous a fait une offre très rapidement, en expliquant que les livres avaient toutes les qualités pour une adaptation. Stewart Till, le patron de Sonar, était extrêmement motivé. »

 

Au point qu'avant Cannes, une option était posée, et le projet d'adaptation réservé. La prochaine étape sera la recherche d'un scénariste, en mesure de transformer les quatre romans en séries. En attendant que le livre ne voie le jour, traduit en français...