Allemagne : 300 000 acheteurs de livres supplémentaires en 2018

Antoine Oury - 06.06.2019

Edition - International - allemagne ventes livres - allemagne librairies - marche livre allemagne


La Fédération des libraires et des éditeurs allemands, le Boersenverein, fait le bilan de l'année du monde du livre allemand en 2018. Et l'ambiance est à la fête : avec 300.000 acheteurs de livres supplémentaires, la fédération se félicite d'une réussite qui s'explique, d'après elle, par l'action commune des éditeurs et des libraires à destination des lecteurs.

Foire du Livre de Francfort 2017
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Pour la première fois depuis 2012, le nombre d'acheteurs de livres, en Allemagne, a connu une hausse : 29,9 millions de personnes âgées de 10 ans et plus ont acheté au moins un livre au cours de l'année dernière, soit 300.000 personnes supplémentaires. Encore mieux, la croissance concerne des tranches d'âge qui avaient plutôt déserté la lecture, notamment les 20-29 ans et les 30-39 ans.

Le chiffre d'affaires de l'industrie du livre allemande atteint 9,13 milliards €, à peu près stable par rapport à l'année 2017 : la librairie reste le premier canal de la distribution, représentant 4,27 milliards € et 46,8 % de parts de marché. Le ecommerce, lui, représenterait 19,5 % des parts de marché. 

Les ouvrages de fiction restent la principale source de revenus de l'édition allemande, et représentent 31,5 % des ventes totales — en baisse de 0,9 % par rapport à l'année dernière, cependant. Les ouvrages de non-fiction connaissent la plus importante hausse, de 5,5 %, et représentent 10,6 % des revenus, devant la littérature jeunesse, en croissance de 3,2 %, qui pèse pour 16,6 % des revenus. À l'inverse, les livres de développement personnel et les guides de voyage connaissent une baisse des ventes.
 

Une baisse du nombre de titres publiés


Le nombre de titres publiés par les éditeurs allemands est en baisse : on compte 71.548 premières éditions contre 72.499 en 2017. Le nombre de titres publiés dans le domaine de la fiction littéraire est en décroissance, à 13.879 titres en 2018 : à l'inverse, la non-fiction a le vent en poupe, notamment dans les domaines des sciences sociales, de l'histoire et de la géographie.

Côté première édition de traductions, la fédération note une certaine stabilité, avec 9803 titres traduits contre 9890 l'année précédente. Les langues d'origine sont le plus souvent l'anglais, le français et le japonais.

De la même manière, les ventes de droits de traduction de l'allemand vers d'autres langues restent autour de 7844 titres, contre 7856 l'année précédente. Les ouvrages jeunesse représentent toujours la majeure partie des ventes de droits (36,8 %), mais accusent une légère baisse, tandis que la fiction littéraire enregistre une croissance de 10,6 % pour représenter 18,2 % des ventes. La Chine reste le premier pays acheteur de livres allemands.

Pour terminer, la fédération fait un point sur le livre numérique : le chiffre d'affaires du format est en hausse de 9,3 %, pour représenter 5 % du chiffre d'affaires de l'industrie du livre, contre 4,6 % en 2017. 32,8 millions d'exemplaires de livres numériques ont été écoulés à près de 3,6 millions d'acheteurs, avec, en moyenne, pratiquement un livre de plus dans leur panier que l'année précédente : on atteint ainsi 9,2 livres dans le panier annuel moyen. Néanmoins, avec 6,19 € comme prix moyen, les lecteurs dépensent un peu moins pour un livre numérique.
 
Le bilan reste très encourageant, comme le souligne Alexander Skipis, directeur du Boersenverein : « 2018 marque une année charnière dans l'industrie du livre. L'étude que nous avons menée l'année dernière a poussé de nombreux éditeurs et libraires à passer à l'action. [...] [Ces derniers] se sont donc appliqués à améliorer leur proximité avec les lecteurs et à générer de l'enthousiasme pour les livres. »

Nouvelles techniques et environnements de vente, promotion sur les réseaux sociaux, événements et programmes éditoriaux revus de fond en comble auront participé à tourner les têtes vers le livre, selon la fédération. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.