Allemagne : Amazon et Bonnier enterrent la hache de guerre

Clément Solym - 21.10.2014

Edition - International - Allemagne Amazon éditeur - livres ebooks contrat - accord amiable Bonnier


Alors que Simon & Schuster sont parvenus à un accord, avant même que le contrat liant les deux parties ne prenne fin, la situation en Allemagne était assez différente. Le groupe suédois Bonnier, implanté outre-Rhin, était en conflit avec Amazon, aussi ouvert que celui du groupe Hachette Book outre-Atlantique. Qu'on se réjouisse, la situation se résout.

 

 Christian Schumacher-Gebler

 

Dans un communiqué laconique, Christian Schumacher-Gebler, PDG de Bonnier Media Deutschland, explique : « Cet accord est une manière juste où les trois parties se retrouvent – les exigences et les attentes d'Amazon, celles des éditeurs ainsi que les intérêts des auteurs. »

 

Depuis plusieurs mois, le groupe Bonnier était sanctionné par Amazon, qui reprochait un prix de vente des livres numériques trop élevé de la part de l'éditeur. Un différend commercial qui avait rapidement fait surgir les autorités de la concurrence et surtout la Fédération allemande du commerce de livre, la Börsenverein des Deutschen Buchhandels auf Anfrage. (via Boersenblatt)

 

Celle-ci avait déposé une plainte contre Amazon auprès du Bureau fédéral du Commerce, portant sur un abus monopolistique d'Amazon. Le groupe était soupçonné de profiter de sa position dominante pour exercer des pressions sur Bonnier.

 

« Les pratiques commerciales d'Amazon ont un effet non seulement sur les éditeurs, mais représentent également un danger pour tous les distributeurs et fournisseurs d'ebooks en Allemagne », expliquait Alexander Skipis, le directeur général de la Fédération, mi-juin. 

 

À quoi Amazon avait répondu : « Les commandes de titres que nous avons en stock, nous les expédions immédiatement. Pour les titres qui sont temporairement indisponibles, les clients peuvent toujours les commander — et nous commandons à Bonnier. » Autrement dit, allez vous faire pendre.