Allemagne : le rapprochement entre les chaînes de librairies Thalia et Osiander autorisé

Antoine Oury - 19.11.2020

Edition - Librairies - allemagne librairies - thalia osiander - concurrence librairies


L'Office fédéral de lutte contre les cartels (Bundeskartellamt), autorité allemande de la concurrence, a validé la création d'une coentreprise par les deux chaînes de librairies du pays, Thalia et Osiander. Quelques mois après un rapprochement avec un autre réseau de points de vente, Mayersche, le groupe Thalia renforce ainsi sa position, sans toutefois conduire à une situation de domination du marché, estime l'administration fédérale.
 
Osiander Frankfurt


Ce rapprochement s'opère dans des conditions particulières : Thalia Mayersche et Osiander ont déjà collaboré autour de l'ouverture de la plateforme de vente de livres Shopdaheim, destinée à valoriser le service des librairies de proximité. Depuis 2015, par ailleurs, Osiander travaillait main dans la main avec Mayersche autour de projets informatiques et marketing.

Thalia Mayersche vient désormais poursuivre ce projet, avec un accent mis, contexte oblige, sur la vente en ligne et les opérations numériques. Une nouvelle entité, Osiander-Vertriebs-Gesellschaft (OVG), a été créée par Osiander pour rassembler les activités informatiques, le ecommerce, les achats ainsi que les outils logistiques. Thalia Mayersche est l'actionnaire majoritaire de cette holding, et OVG s'appuiera sur la plateforme de vente en ligne de Thalia.

À terme, l'objectif de Thalia est aussi de devenir un fournisseur de services web et ecommerce pour les libraires indépendants, en leur proposant de conserver leur identité propre et leur ancrage local. Le directeur exécutif de Thalia, Michael Busch, assurait en octobre dernier que le rapprochement des deux groupes aboutirait « à un renforcement de la compétitivité des libraires allemands face aux multinationales » : Amazon, comme en France, est considéré comme une menace pour les librairies.

Le rapprochement entre les deux groupes, comme l'explique le Börsenblatt, marque surtout la fin d'une époque : celle où, à la fin des années 1990, la famille Riethmüller, à l'origine de la chaîne de librairies Osiander, pouvait se targuer d'avoir fait face aux velléités du groupe Thalia dans le sud de l'Allemagne.
 

Alliance validée par l'autorité de la concurrence


Le Bundeskartellamt a validé la coentreprise de Thalia et Osiander, qui « ne débouche sur aucune entrave significative à la concurrence pour les consommateurs, les éditeurs de livres ou les détaillants. En particulier, le commerce en ligne et le grand nombre de petites et moyennes librairies permettent d'offrir de bonnes alternatives d'achat et de vente », indique l'avis publié.

Le prix unique du livre, souligne par ailleurs l'autorité de la concurrence, garantit une certaine égalité entre les détaillants du livre, que l'on évoque la vente en ligne, les librairies de toutes tailles ou encore les supermarchés et autres stations-service, points de vente occasionnels, mais tout de même importants sur le marché du livre.
 
Andreas Mundt, président du Bundeskartellamt, a précisé que la « collaboration » mise en avant par Thalia et Osiander était, dans les faits, « une prise de contrôle par Thalia des activités relatives au livre d'Osiander ». À ce titre, il assure qu'une attention sera portée aux développements futurs de la coentreprise.

Thalia compte aujourd'hui 312 librairies, et Osiander 72, principalement dans le sud de l'Allemagne, a rappelé l'autorité.

via Börsenblatt, Buch Report

Photographie : Dans une librairie Osiander, à Francfort (illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.