Allemagne : Un nouvel investisseur pour le groupe éditorial Weltbild

Clément Solym - 12.05.2014

Edition - Economie - Weltbild - nouvel actionnaire - investissements


Après de longues semaines de discussions, le groupe Weltbild a finalement mis la main sur un nouvel investisseur, pour reprendre la structure. La société Paragon Partners, basée à Munich, va s'occuper du groupe éditorial Weltbild, actuellement insolvable. Elle deviendrait également l'actionnaire majoritaire et prendrait également en charge les filiales étrangères, situées en Suisse et en Autriche. Encore faut-il que les négociations parviennent à leur terme.

 

 

Weltbild Mallverkäufe

weltbildschweiz, CC BY 2.0, sur Flickr

 

 

En janvier dernier, le groupe Weltbild, détenu par l'Église catholique, avait déposé le bilan. Il était prévu que près d'un magasin sur quatre fermeraient - 220 boutiques sont ouvertes à ce jour. On parle de 293 suppressions de poste sur les 1300 personnes actuellement employées, dans les librairies. 

 

Au cours des dernières semaines, et alors que l'entreprise était en faillite, Weltbild avait décidé d'une réduction massive de sa masse salariale, rapporte l'agence Reuters. 

 

En février dernier, Weltbild avait en effet réclamé à son propriétaire 135 millions €, et ce dernier n'en proposait que 65 millions. L'engagement du Land de Bavière permettrait de rassurer au moins partiellement les salariés de la librairie.

 

« En tant que propriétaires, nous ne pouvions justifier un investissement d'une somme à trois chiffres en millions d'euros, prélevée sur les recettes fiscales de l'église », expliquait Reinhard Marx, archevêque de Munich. 

  

L'arrivée de ce nouvel actionnaire permettrait à l'ensemble de la firme de continuer son activité. Un premier pré-accord a été signé avec Arndt Geiwitz, le responsable de Weltbild, qui n'avait, samedi, pas encore fait de commentaires. L'entrée au capital n'est pas encore officialisée. 

 

Selon les observateurs, l'investissement est cependant assez étrange : Paragon n'a quasiment aucune expérience dans le domaine de la vente au détail, ou par correspondance. Il est en réalité spécialisé dans les accessoires pour moto - vêtements y compris. Toutefois, l'un des cofondateurs de cette structure, Kristian von Moeller, a été entre 1999 et 2002, directeur du développement du groupe éditorial Georg von Holzbrinck. 

 

Sur l'année 2013, Weltbild avait perdu près de 100 millions €.