Allemagne, zone euro et Thilo Sarrazin : ménage à froid

Clément Solym - 04.06.2012

Edition - Economie - Allemagne - zone euro - Thilo Sarrazin


Alors, l'Europe a-t-elle ou n'a-t-elle pas besoin de l'euro ? La Grèce se pose probablement la question, au même titre que d'autres pays de la zone. Pourtant, Thilo Sarrazin, auteur allemand d'un livre et ancien banquier central - dans un sens ou dans l'autre - devient un phénomène de société à lui tout seul. Car son ouvrage devient un véritable best-seller dans le pays… Oups, I did it again !

 

Atlantico avait fait des gorges chaudes de ce pamphlet, alors que dans l'ouvrage, Deutschland Schafft Sich Ab (ou L'Allemagne creuse sa propre tombe) fait un carton depuis août…2010.

 

Le magazine de gauche (hem…) notait que la presse allemande était déchaînée à la lecture du livre qui jette l'opprobre sur la monnaie unique, treize années après sa création. La moitié du peuple allemand considère que l'euro pèse en leur défaveur, et désormais, le nouveau livre tiré à 350.000 exemplaires a pris la première place dans les meilleures ventes, estime Der Spiegel. 

 

Proteste gegen Sarrazin in Dresden

 

 

C'est que, pour Sarrazin, les propos d'Angles Merkel, estimant que si « l'euro échoue, l'Europe échoue », sont délirants. 

 

Mais il ne faut pas oublier que l'ouvrage possède une dimension sociale épatante. Ainsi que ActuaLitté le présentait fin août 2010, le livre critique fermement la présence d'immigrants musulmans, entre autres joyeuses choses. 

 

Selon l'auteur, ces derniers tirent le pays vers le bas et la vitesse à laquelle les musulmanes font des enfants risque de conduire les Allemands à devenir des « étrangers dans leurs propres pays ». 

 

Thilo Sarrazin, réfute les accusations de racisme et prétend vouloir lancer un débat nécessaire. Il a expliqué aussi qu'avec ce livre, il a exprimé sa crainte de voir ses petits-enfants grandir dans un pays où « leurs vies seront rythmées par les appels du muezzin à la prière ». Le premier ouvrage de Thilo Sarrazin faisait déjà partie des best-sellers. Entre autres perles, on trouvera cela : « La proportion de handicapés est présente de manière supérieure à la moyenne supérieure dans les populations turques et kurdes. » (voir notre actualitté)

 

En outre, quelques mois plus tard, l'auteur n'exprimait toujours aucun regret face à ce livre. Le franc-parler, sur le bon sujet au bon moment, c'est l'un des éléments de succès. » Selon les dernières études démographiques du pays, on compte 82 millions d'habitants, et quatre millions de musulmans, rajoute-t-il. Une population qui serait majoritaire dans 80 ans, si rien ne se passe, soulignait-il. 

 

Mais revenons à l'euro : La Tribune souligne que l'empathie allemande vis-à-vis du livre de Sarrazin est forte. En effet, 41 % des Allemands seraient plutôt raccord avec les propos du livre, et 60 % d'entre eux préféreraient que la Grèce sorte de la zone euro. 

 

L'ouvrage, qui pour les besoins de sa réédition a été rebaptisé L'Europe n'a pas besoin de l'euro, connaît donc une nouvelle vie. Sarrazin y prend position contre les Eurobonds, que défend la France, de même que l'opposition allemande et les écologistes. Ces derniers seraient coupables, selon Sarrazin, de croire que « l'on aura définitivement expié l'Holocauste et la Guerre mondiale quand nous aurons mis toutes nos affaires, et aussi notre argent dans les mains européennes ».

 

En attendant, dans les librairies, le livre fait un malheur...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.