Alvin Toffler, l'homme qui prédisait (imparfaitement) le futur, est mort

Joséphine Leroy - 30.06.2016

Edition - International - Alvin Toffler futurisme - Toffler décès choc futur - dystopie futurisme science-fiction


L’écrivain, sociologue et futurologue américain Alvin Toffler est décédé ce 27 juin 2016, à l'âge de 87 ans, dans la ville de Los Angeles. Il était notamment l’auteur du best-seller Le Choc du futur (1970), ainsi que de La Troisième Vague (1980). 

 

Alvin Toffler

(Domaine public)

 

 

Né le 4 octobre 1928 à New York, Alvin Toffler avait à son actif une œuvre prolifique et a imposé la futurologie comme un genre à part entière. Ses livres les plus connus, dont Le Choc du futur, publié à l’aube des années 1970 (éd. Denoël, trad. Solange Metzger et Sylvie Laroche), déclinaient les prospectives futures et expliquaient les changements d’un point de vue historique. « Alarmiste », diraient certains, « visionnaire » diraient d’autres. 

 

Le futurologue coécrivait une grande partie de ses livres avec son épouse Heidu Toffler. « Le choc du futur est le stress et la désorientation provoqués chez les individus auxquels on fait vivre trop de changements dans un trop petit intervalle de temps. », écrivaient-ils dans le livre à succès.  

 

Il prédisait, plus ou moins justement, des événements à venir et s’enthousiasmait sur nos capacités humaines en imaginant par exemple la naissance de communautés sous-marines ou la construction de villes artificielles dans l’eau. Non sans oublier l’espace : la création de colonies spatiales était l’un de ces concepts qui fascinait l’auteur. 

 

Les écrivains et artistes, eux aussi fascinés, mais par les thèses d'Alvin Toffer, s'en inspiraient, dont des artistes comme Curtis Mayfield ou Herbie Hancock qui ont appelé leurs chansons « Future Shock ».

 

 

 

Évidemment, il ne laissait pas les auteurs de science-fiction indifférents, et ceux-ci trouvaient matière à écrire dans les livres de Toffer, dont John Brunner et son livre Sur l’onde de choc, publié en 1975 aux États-Unis (éd. Robert Laffont, trad. Guy Abadia, paru en 1977 en France). Dans ce roman, Nick Haflinger est un hacker qui se bat contre l’informatisation et l’électronisation à outrance. Un documentaire inspiré par Le Choc du futur était également sorti en 1972, avec pour voix off Orson Welles. 

 

 

 

Il avait exercé une influence sur de grands dirigeants, tels Mikhaïl Gorbatchev, le dernier président soviétique, ou encore, plus étonnant, l’ex-secrétaire général du Parti communiste chinois Zhao Ziyang. Certains dirigeants auraient même consulté à plusieurs reprises Alvin Toffer dans les années 1980. 

 

Le Choc du futur aurait été publié dans 50 pays et se serait vendu à 15 millions d’exemplaires dans le monde, selon le site d’Alvin Toffler. « Il est difficile de trouver une part de la vie moderne qu’il n’ait abordée », a écrit Deborah Westphal, PDG de Toffler Associates, dans un communiqué. « Nous sommes conscients de son influence quand nous avançons progressivement dans le monde vers l’intelligence artificielle, les sociétés interconnectées et l’accélération du rythme et du changement », ajoute-t-elle.