Amazon : 15,4 millions $ distribués aux auteurs KDP Select pour le mois de juin

Clément Solym - 18.07.2016

Edition - Economie - cagnotte auteurs - Kindle Unlimited auteurs - ebooks cagnotte page


Le fonds créé par Amazon pour rémunérer les auteurs dont les ouvrages sont proposés dans l’offre Kindle Unlimited et la Kindle Owners Lending Library a atteint 15,4 millions $ pour le mois de juin. Pour profiter de cette somme, leurs ouvrages doivent être inscrits dans KDP Select. Et dans le même temps, la firme présente les bonus KDP Select All-Stars. Ou pourquoi écrire, pour quelques milliers d’euros de plus ?

 

Kindle

Stuart Chalmers, CC BY ND 2.0

 

 

Entre mai 2014 et juin 2016, le montant de la cagnotte allouée aux rémunérations est passé de 1,2 million $ à 15,4 millions $. Et voici ce que rapporte la lecture d’une page, pour chaque auteur : 

 

  • US : 0.0049 $ 
  • UK : 0.0031 £ 
  • Allemagne : 0.00333 € 
  • France, Espagne, Italie, Pays-Bas : 0.00489 €
  • Brésil : 0.0113 R $
  • Mexique : 0.8191 $
  • Canada : 0.0048 $ CA
  • Japon : 0.87 ¥
  • Australie, Inde : aucune information

 

 

Il semble que les sommes réinjectées aient toutes augmenté, quel que soit le territoire. (via Digital Reader)

 

Quant aux bonus, ils sont accordés en fonctionnement classement de l’auteur et le classement du livre. Si l’on entre dans les 10 premières places en tant qu’auteur, on percevra 25.000 $ et 2500 $ si le livre est dans les 10 premières places. 

 

Ils ne sont toutefois accordés que pour les auteurs présents sur les plateformes américaine, britannique et allemande. Depuis juin, un bonus est également accordé pour les livres illustrés pour enfants (US et UK, uniquement) : 2000 $ pour une présence dans les 5 premières places et 200 £ pour une présence dans les 25 premières places. (voir ici)

 

Rappelons que la présence dans KDP Select implique un accord d’exclusivité passé avec Amazon : les auteurs n’ont pas le droit de vendre leurs ebooks ailleurs. Mark Coker, fondateur de la plateforme Smashwords, qui s’occupe de la distribution de livres d’auteurs et d’éditeurs indépendants, avait tenté de faire ouvrir les yeux à chacun. 

 

« Je crois que KDP Select est toxique pour l’avenir de l’édition indépendante, car cela oblige les auteurs à abandonner les détaillants concurrents, et les fait devenir plus dépendants d’Amazon. Lorsque les revendeurs concurrents perdent l’accès à cet important catalogue d’indés, ils ne peuvent plus exercer de concurrence. »

 

Le mois dernier, l’offre Kindle Unlimited était toutefois plombée par une arnaque bien vicieuse. Reposant sur un modèle de rémunération à la page lue, le système était doublemement piraté : d’un côté, des robots qui faisaient semblant de lire des livres, rapportant des sommes indues aux auteurs. De l’autre, des livres factices, qui renvoyait les lecteurs directement en fin d’ouvrage, assurant aux faux auteurs, une rémunération complète.

 

Sur ce point, Amazon n’a toujours pas communiqué ni évoqué les mesures prises pour empêcher ces pratiques de se poursuivre.