medias

Amazon, 15 ans au compteur

Clément Solym - 06.07.2010

Edition - Société - amazon - anniversaire - kindle


Sous la houlette de Jeff Bezos, Amazon.com débute avec dix salariés et trois millions d’articles, à savoir le catalogue de la production imprimée disponible sur le marché, et devient vite un géant du commerce électronique.

Les débuts d'Amazon

Au printemps 1994, quinze mois avant le lancement d'Amazon, Jeff Bezos fait une étude de marché pour décider du meilleur «produit» à vendre sur l’internet.

« J’ai utilisé tout un ensemble de critères pour évaluer le potentiel de chaque produit, relate-t-il en 1997 dans le kit de presse d’Amazon. Le premier critère a été la taille des marchés existants. J’ai vu que la vente des livres représentait un marché mondial de 82 milliards de dollars US. Le deuxième critère a été la question du prix. Je voulais un produit bon marché. Mon raisonnement était le suivant : puisque c’était le premier achat que les gens allaient faire en ligne, il fallait que la somme à payer soit modique. Le troisième critère a été la variété dans le choix : il y avait trois millions de titres pour les livres alors qu’il n’y avait que 300.000 titres pour les CD, par exemple. »

Le rôle des «associés» en ligne


Au printemps 1997, Amazon décide de s'inspirer du système d'«associés» en ligne lancé quelques mois auparavant par l'Internet Bookshop, la grande librairie en ligne britannique.

Tout possesseur d'un site web peut vendre des livres appartenant au catalogue d'Amazon et toucher un pourcentage de 15 % sur les ventes. L'«associé(e)» sélectionne les titres du catalogue qui l'intéressent, en fonction de ses centres d'intérêt, et rédige ses propres résumés. Amazon reçoit les commandes par son intermédiaire, expédie les livres, prépare les factures et lui envoie un rapport hebdomadaire d'activité avec le règlement correspondant.

Au printemps 1998, le réseau d'Amazon compte plus de 30.000 sites affiliés. Ce réseau d'«associés» est un facteur clé du succès du nouveau modèle économique mis en place par Amazon.

Amazon diversifie son catalogue

En 1998, avec 1,5 million de clients dans 160 pays et une très bonne image de marque, Amazon est régulièrement cité comme un symbole de réussite dans le cybercommerce. Si la librairie en ligne est toujours déficitaire, sa cotation boursière est excellente suite à une introduction à la Bourse de New York en mai 1997.

Outre les livres, on trouve aussi des CD, des DVD, des jeux informatiques, etc., avec un catalogue qui serait au moins dix fois supérieur à celui des plus grandes chaînes de supermarchés.

On peut consulter le catalogue à l’écran, lire le résumé des livres choisis ainsi que des extraits, puis passer sa commande en ligne. Très attractif, le contenu éditorial du site se veut un magazine littéraire en ligne, avec des conseils de lecture, des articles de journalistes venant de la presse écrite, des entretiens avec des auteurs et des commentaires de lecteurs.

L'évolution rapide d'Amazon en tant que pionnier d’un nouveau modèle économique est suivie de près par des analystes de tous bords, tout comme sa popularité croissante auprès d'un public qui s'habitue aux achats en ligne.

Amazon en Europe


Amazon aborde l'Europe par le Royaume-Uni et l'Allemagne en octobre 1998. En août 2000, Amazon compte 1,8 million de clients au Royaume-Uni, 1,2 million de clients en Allemagne et quelques centaines de milliers de clients en France. À cette date, la vente de livres en ligne en France ne représente que 0,5 % du marché du livre, contre 5,4 % aux États-Unis.

Amazon France est lancé le 23 août 2000, avec livres, musique, DVD et vidéos (auxquels viennent s'ajouter logiciels et jeux vidéo en juin 2001), et livraison en 48 heures.

Un mois après son lancement en août 2000, Amazon.fr est à la seconde place des sites de biens culturels français. Selon les chiffres publiés le 24 octobre 2000 par Media Metrix Europe, société d'étude d'audience de l'internet, le site Amazon.fr reçoit 217.000 visites uniques en septembre 2000, juste devant Alapage (209.000 visites) mais loin derrière Fnac.com (401.000 visites). Suivent Cdiscount.com (115.000 visites) et BOL.fr (74.000 visites).



Amazon au Japon


Le deuxième groupe de clients étrangers - après les clients européens - est la clientèle japonaise. En juillet 2000, Jeff Bezos annonce son intention d'implanter Amazon au Japon. Il insiste sur le marché à fort potentiel représenté par ce pays, avec des prix immobiliers élevés se répercutant sur ceux des biens et services. Le shopping en ligne est plus avantageux que le shopping traditionnel, et la densité de la population entraîne des livraisons à domicile faciles et peu coûteuses.

Un centre d'appels est ouvert en août 2000 dans la ville de Sapporo, sur l'île d'Hokkaido. Amazon Japon, quatrième filiale du géant américain et première filiale non européenne, ouvre ses portes trois mois plus tard, en novembre 2000, avec un catalogue de 1,1 million de titres en japonais et 600.000 titres en anglais. Pour réduire les délais de livraison et proposer des délais de 24 à 48 heures au lieu des six semaines nécessaires à l'acheminement des livres depuis les États-Unis, un centre de distribution de 15.800 m2 est créé dans la ville d'Ichikawa, située à l'est de Tokyo.

Amazon vend de tout


En novembre 2000, la société compte 7.500 salariés, 28 millions d’articles, 23 millions de clients et quatre filiales au Royaume-Uni (filiale ouverte en octobre 1998), en Allemagne (filiale ouverte à la même date), en France (filiale ouverte en août 2000) et au Japon (filiale ouverte en novembre 2000). Une cinquième filiale est ouverte au Canada (en juin 2002), suivie d’une sixième filiale, Joyo, en Chine (en septembre 2004).

L'année 2001 marque un tournant dans les activités d'Amazon, qui décide de vendre non plus seulement des livres, des vidéos, des CD et des logiciels, mais aussi des produits de santé, des jouets, des appareils électroniques, des ustensiles de cuisine et des outils de jardinage. En novembre 2001, la vente des livres, disques et vidéos ne représente plus que 58 % du chiffre d’affaires global, qui est de 4 milliards de dollars US, avec 29 millions de clients.

La société devient bénéficiaire au troisième trimestre 2003, pour la première fois depuis sa création.

Présent dans sept pays (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Allemagne, France, Japon, Chine) et devenu une référence mondiale du commerce en ligne, Amazon fête ses dix ans d’existence en juillet 2005, avec 9.000 salariés et 41 millions de clients attirés par des produits culturels, high-tech et autres à des prix attractifs et une livraison en 48 heures maximum dans les pays hébergeant une plateforme Amazon.

Le Kindle


Amazon poursuit ensuite sa croissance, vend de plus en plus de livres numériques après avoir racheté la société Mobipocket en avril 2005, et lance le Kindle en novembre 2000, avec un catalogue de 80.000 livres numériques. 538.000 tablettes sont vendues en 2008.

En janvier 2009, Amazon rachète la société Audible.com et sa collection de livres, journaux et magazines audio, à savoir 80.000 titres téléchargeables sur baladeur, téléphone et smartphone.

Le Kindle 2 et le Kindle DX (avec un écran plus grand) sont lancés respectivement en février et mai 2009.


Il importe quand même d'apporter un bémol à cet exemple de capitalisme triomphant. Pour un mastodonte qui réussit, combien de petits libraires ayant dû mettre la clé sous la porte ?


Copyright © Marie Lebert. Diffusion en ligne par ActuaLitté



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.