Amazon : 3 centres de distribution ferment, 215 personnes licenciées

Clément Solym - 27.03.2009

Edition - Economie - amazon - fermeture - centres


Trois États américains seront touchés par les mesures que prend le cybermarchand, qui a décidé de fermer les centres de distribution qui y étaient installés. Les villes de Munster, dans l'Indiana, de Red Rock, dans le Nevada et de Chambersburg, en Pennsylvanie assisteront donc, impuissantes à la fermeture des centres, qui s'accompagne du licenciement ou du transfert dans le meilleur des cas de 215 personnes.

Le Wall Street Journal qui relate l'affaire cite le porte-parole de la firme, Craig Berman : « Nous continuons d'évaluer le réseau et tous les secteurs de l'activité pour nous assurer d'un positionnement ferme pour notre croissance future. »

Les licenciés obtiendraient une prime de trois semaines d'indemnités minimum avec un maximum de huit semaines, selon Patty Smith, autre porte-parole, et ceux qui seront éligibles au programme de transfert pourraient alors être envoyés vers d'autres établissements du pays.

Les trois centres avaient été ouverts respectivement mi-2007, en 2001 et 2003. Pour son quatrième trimestre, Amazon avait clos son activité avec un bénéfice en hausse de 9 % à 225 millions $ pour un chiffre d'affaires de 6,7 milliards $.

Si le monstre avait résisté à la crise et la récession jusqu'à présent, allant même jusqu'à affirmer qu'il n'était pas concerné par la situation économique, il s'en tire cependant par une autre pirouette sur cette histoire. Plutôt que d'évoquer un climat morose, Amazon affirme au contraire que la fermeture de ces centres se fait en prévision de l'ouverture prochaine d'un gigantesque espace de 27.800 m², qui mettra l'accent particulièrement sur les barbecues et les télévisions.

Patty Smith explique qu'il reste de toute manière d'autres centres de distribution dans ces États. En outre, elle précise que ces structures permettent déjà de donner pleinement satisfaction aux clients et que celle à venir assurera le reste...