Amazon à Saran, entreprise commerciale ou activité industrielle ?

Fasseur Barbara - 01.06.2018

Edition - Economie - Amazon Saran - Amazon entrepot - Amazon impots


Un immense entrepôt, des milliers d’employés et des centaines de rayonnages, bienvenue chez Amazon. Il y a 9 ans, le géant de la vente sur internet ouvrait son premier pied à terre en France, à Saran, près de la ville d’Orléans. Très vite, l’entreprise est devenue le premier employeur du département. Mais que se passe-t-il vraiment derrière ses murs?

 
Time To Start Saving
Simon Hayhurst, CC, BY NC ND 2.0
 

Un nombre impressionnant de colis sort chaque jour de l’entrepôt Amazon installé à Saran dans le Loiret. Des milliers de petites mains, sans compter les centaines de saisonniers en période d’affluence, travaillent toute la journée pour assurer l'impressionnant rendement d’un colis toutes les 4 minutes. Un travail à la chaîne qui, pour l’administration générale des finances, s’apparente plus à une activité industrielle qu’à une simple entreprise commerciale.

 

Il aura fallu quatre ans, de 2012 à 2016, pour que l’administration générale des finances requalifie la nature des activités du géant américain. Ce changement de régime modifie du même coup le montant de la taxe professionnelle (connue aujourd’hui sous l’acronyme CFE, cotisation foncière des entreprises) dont doit s'acquitter Amazon.

 

L’administration a pris cette décision après avoir effectué un inventaire dans les locaux de Saran. L’exploitation d’appareils et d’outils industriels pour la préparation et l’envoi des colis a fait pencher la balance. La République du centre détaille ces découvertes, comptant 233 appareils de levage et 72 chariots : pour l’autorité, il n’est plus question d’activité commerciale.


Enquête : les inquiétantes conditions
de travail chez Amazon France


Et, au vu de la taille des locaux d’Amazon, la cotisation a connu une hausse non négligeable. Face à un tel changement, la marque s’est empressée de faire appel et de saisir le tribunal administratif d’Orléans afin de revenir sur la décision de l’administration fiscale. Amazon persiste et signe, elle n’est pas une industrie et ne sera pas taxée comme telle. Mais le tribunal d’Orléans s’est rangé du côté de l’administration fiscale et valide la décision de cette dernière.

 

Amazon devrait donc, a priori, mettre la main au porte-monnaie...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.