Amazon assure que les livres et articles nazis sont retirés de sa boutique

Antoine Oury - 03.08.2018

Edition - International - Amazon livres nazis - Amazon livres racistes - Amazon boutiques nazi


Interpellé à plusieurs reprises au sujet des livres faisant la promotion d'une idéologie nazie ou suprématiste, mais aussi de quantité d'articles affichant des croix gammées et autres symboles douteux, Amazon a répondu qu'un grand ménage avait lieu, actuellement, sur sa plateforme. La firme a également admis qu'un outil automatique se chargeait de la modération des articles vendus par des tiers.


Helping Hand
(photo d'illustration, William Warby, CC BY 2.0)
 

En juillet 2018, deux organisations de surveillance — l'Action Center on Race et Economy et le Partnership for Working Families — publiaient un rapport sur la mise en vente de produits à connotation raciste, nazie ou suprématiste sur la plateforme Amazon. Le rapport Delivering hate dressait un état des lieux effrayant des différents produits vendus, des livres aux casquettes, en passant par les porte-clefs et autres imitations de Lego...

 

Le livre, au format imprimé ou en numérique, était l'un des produits les plus concernés par ces idéologies malsaines : en juin 2018, au moins sept groupuscules identifiés comme racistes ou haineux utilisaient les services d'autopublication d'Amazon pour diffuser des livres numériques. Amazon, sur les ventes de tels ouvrages, touche au moins 40 %, indiquait le rapport...

 

Le 17 juillet dernier, citant le rapport, un délégué du Minnesota de la chambre des Représentants, Keith Ellison, avait envoyé un courrier à Jeff Bezos pour le sommer d'agir contre la vente de tels produits. 

 

Dans un courrier daté au 31 juillet 2018, Brian Huseman, vice-président des relations publiques, répond à Ellison sur plusieurs points. Tout d'abord, il tient à rassurer l'élu : Amazon a indiqué dans ses conditions d'utilisation que les produits vendus devaient être en règle avec les lois fédérales, nationales et locales, sous peine de retrait.

 

En complément, « Amazon dispose de plusieurs mécanismes pour empêcher les produits qui violent la loi ou les conditions d'Amazon d'être proposés sur notre site », assure Brian Huseman. « Nous suivons de près et répondons directement aux commentaires des utilisateurs et aux signalements de tiers sur les pages de produits en violation de la loi ou de nos conditions d'utilisation, et nous prenons des mesures proactives pour assurer la conformité aux politiques en utilisant une technologie sophistiquée. »

 

Amazon sommé de cesser la vente
de livres néonazis et racistes

 

Cette technologie évoquée par Huseman repose bien entendu sur des algorithmes et autres intelligences artificielles, qui passent en revue les pages produits pour y détecter des éléments problématiques. Évidemment, ce type de technique ne met pas à l'abri d'erreurs, de faux positifs ou, au contraire, d'oublis de la machine. Pour parer à cette éventualité, Amazon renforce le dispositif « par une équipe d'enquêteurs qui procède à un examen humain, manuel de nos produits ».

 

Toutes ces précautions laissent encore une marge conséquente quant au devenir de certains produits : les ouvrages de George Lincoln Rockwell, fondateur du parti nazi américain, sont toujours disponibles sur Amazon...


via BuzzFeed 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.