medias

Amazon.com ne vendra qu'applications et ebooks en Suisse

Clément Solym - 05.12.2018

Edition - International - Amazon Poste Suisse - TVA Suisse Amazon - commerce internet Suisse


Ce n’est pas la victoire de la république protestante sur les troupes du Duc de Savoie, mais il semble bien que l’escalade d’Amazon en Suisse soit stoppée. On apprend en effet que la firme américaine ne livrera, à compter du 26 décembre, que des logiciels et livres numériques. En cause, une révision de la TVA, entre autres.


Médiathèque Valais
ActuaLitté, CC BY SA 2.0 
 

Applications pour Android et livres numériques : voilà en quoi consistera l’offre d’Amazon pour le territoire helvète. Bien loin du grand lancement de la plateforme Amazon.ch, qui se fait attendre. 

C’est que la modification de la fiscalité ne semble pas empaqueter le géant américain. À compter du 1er janvier, les sociétés spécialisées dans la vente à distance, non domiciliées sur le territoire suisse, seront contraintes d’adapter leur facturation.

Cette dernière devra ajouter une TVA, à compter du moment où les ventes passeront les 100.000 francs suisses. De quoi corriger le tir en matière de commerce et de concurrence – tout en abondant aux caisses de la Confédération, à la hauteur de 20 millions CHF chaque année. 

Et l’on sait combien Amazon est une entreprise pour qui la fiscalité est un sujet sensible. 

Cependant, on parle là du site Amazon.com : les extensions française, allemande, italienne ou britannique seront toujours accessibles aux consommateurs. 

Robin Eymann, responsable politique économique à la Fédération romande des consommateurs, cité par la Tribune de Genève, relativise : avec ces solutions alternatives, il sera « difficile d’évaluer l’impact réel de la décision d’Amazon.com sur les habitudes de certains consommateurs suisses ».

Et d’ajouter : « Finalement, la forte réduction de l’assortiment d’amazon.com livré en Suisse est peut-être liée au début imminent de l’offre d’amazon.ch. Celle-ci est sans cesse annoncée depuis le début de l’année. »

Annoncé, et attendu, à moins que le projet ne finisse relégué dans un carton que l’on n’ouvrirait pas vraiment au matin du 25 décembre. En effet, un mystérieux accord entre La Poste Suisse et Amazon, autour du lancement de la plateforme locale, fait couler beaucoup d’encre. 

Pascal Vandenberghe, PDG des librairies Payot, s’interrogeait : « L’Américain est-il aussi demandeur que La Poste, que de développer ce marché ? La Suisse romande est un tout petit marché, le territoire alémanique est plus attractif, mais reste mince. »

Et comme Anne, cette soeur Anne, ne voit toujours rien venir...


Commentaires
Fake news ! Pourquoi les Suisses se serviraient-ils chez amazon.com, qui expédie depuis les USA, quand ils peuvent ouvrir un compte auprès des succursales européennes limitrophes ?
Bonsoir

Le mieux, avant de laisser un commentaire, c'est de lire l'article dans son intégralité. Voire le relire, pour s'assurer d'avoir tout bien compris smile

Parce qu'en l'occurrence, les filiales européennes sont évoquées, y compris la filiale britannique. Merci donc de votre non-apport au sujet et de votre critique infondée.

Bien à vous
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.