Amazon compte ouvrir une troisième librairie, à Portland

Antoine Oury - 17.06.2016

Edition - Librairies - Amazon librairie - Amazon Portland boutique - Amazon libraire


La stratégie d'Amazon consistant à ouvrir des boutiques physiques semble s'inscrire dans la durée : la firme annonce une nouvelle « librairie » située à Portland, dans l'Oregon (nord-ouest des États-Unis) à une date non dévoilée. Ces boutiques permettent surtout à Amazon de proposer un espace où rencontrer les clients et afficher les prix les plus bas, puisque l'offre est strictement similaire, en matière de tarifs, à celle du site.

 

Amazon Books, à Seattle

 

 

Et de trois : Amazon a confirmé l'ouverture d'une nouvelle librairie Amazon Books, à Portland. En mai dernier, Jeff Bezos, PDG d'Amazon, avait réaffirmé son intention d'ouvrir plus de librairies — ou de boutiques. « Nous allons certainement ouvrir des magasins supplémentaires. Combien, nous ne le savons pas encore », promettait-il. Des hypothèses avaient fusé, certains parlaient de dizaines d'établissements en projets, alors que, quelques semaines plus tôt, des centaines avaient été évoquées...

 

En réalité, difficile de prédire, même s'il s'agit de la troisième ouverture annoncée en moins d'un an : la deuxième boutique, située à San Diego, doit par ailleurs ouvrir cet été. Amazon avait déjà expérimenté les effets d'une présence physique avec différents « corners », au sein des campus américains ou dans les malls, ces gigantesques supermarchés américains.

 

Le concept derrière ses librairies est simple : d'abord, proposer le meilleur accueil possible aux clients, et faire en sorte qu'ils se sentent chez eux. Ainsi, le candidat au poste de directeur de la boutique devra « être enthousiaste à l'idée de gérer une librairie », « être aimable et savoir s'exprimer à l'oral » et, surtout, « avoir le sens de l'humour »...

 

Ensuite, organiser sa librairie ne devrait pas être très difficile : les livres proposés à la vente sont en effet choisis à partir des recommandations des clients laissées sur Amazon. Autrement dit, il n'y aura là que les ouvrages notés 4 étoiles et plus. Pour le reste, quelques Kindle feront l'affaire — d'autant plus que l'on imagine aisément ces librairies faire office de service après-vente.

 

Notons que Portland fait partie des villes qui sont parmi les meilleures clientes d'Amazon en matière de livres, juste derrière Seattle. San Diego en fait aussi partie, ce qui laisse imaginer le mode de sélection — somme toute assez logique — d'Amazon pour placer ses librairies.

 

via Fortune