Amazon délaisse ses outils d'aide à l'écriture, Storywriter et Storybuilder

Antoine Oury - 07.05.2019

Edition - International - amazon ecriture aide - amazon autopublication - amazon Storywriter


Pour courtiser les auteurs indépendants et s'assurer qu'ils publient leurs textes sur les services d'autopublication d'Amazon, rien de mieux que de les prendre par la main et les accompagner dès les prémisses de l'écriture. C'est la stratégie qu'avait mise en œuvre la multinationale en créant et en offrant l'accès à deux outils d'écriture, Storywriter et Storybuilder. La société annonce aujourd'hui la fin de ces deux services.




Fin 2015, alors qu'Amazon devenait doucement l'une des plateformes les plus prisées en matière d'autopublication, la firme décidait de s'adresser plus directement à une autre catégorie d'auteurs, les scénaristes. Storywriter était né : il se présentait alors comme une plateforme d'écriture, connectée au cloud, pour saisir ses textes et les voir enregistrés en temps réel. Une sorte de Google Docs, en somme.

Le petit plus qui faisait la différence résidait dans une fonction de formatage automatique, pour donner à l'ensemble l'allure nécessaire aux scénarii, de films ou de séries. Par ailleurs, Storywriter permettait, une fois le scénario bouclé, d'envoyer celui-ci aux services d'Amazon Studio, la filiale de production d'Amazon.

C'est en cela que Storywriter faisait la différence, pour Amazon, en fournissant directement des textes susceptibles d'être adaptés et ensuite diffusés en exclusivité sur Amazon Prime... Cette convergence des services et filiales n'a toutefois pas pris, visiblement, puisque Storywriter appartiendra bientôt au passé : le 30 juin 2019, l'outil ne sera plus accessible, et les comptes des utilisateurs fermés.

Dans le même genre, Storybuilder, une autre interface d'aide à l'écriture, également orientée vers les scénarii de films et de séries, fermera également ses portes. Cette fois, Storybuilder prenait la forme d'une sorte de tableau de liège virtuel, sur lequel l'auteur épinglait des éléments comme autant de pense-bêtes.
 
Les services sans doute peu utilisés n'ont plus lieu d'être : dans une logique de rationalisation des ressources et des outils, leur disparition s'explique aisément.

via The Digital Reader


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.