Amazon : des pratiques anticoncurrentielles, même pour le livre papier ?

Julie Torterolo - 15.10.2015

Edition - International - Amazon - Commission européenne - enquête antitrust


En juin dernier, la Commission européenne révélait qu’une enquête antitrust visant Amazon était lancée. Sont notamment visés les relations contractuelles de la firme avec les éditeurs et un comportement potentiellement anticoncurrentiel concernant le marché de l’ebook. La Commission européenne ne s'arrêterait pas en si bon chemin : l’enquête s’élargirait aux livres papier.

Dessin de Arthur Poidevin, Cesan (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

En l’espace de quelques années, Amazon a pris une place confortable et des parts de marché considérables. L’enquête diligentée avait jusqu’ici l’objectif de vérifier si des livres numériques ont fait l’objet d’une contractualisation frauduleuse avec les éditeurs. Et notamment avec l’instauration des clauses contractuelles imposées par la firme : une d’entre elles, dite de Nation, conférerait à Amazon la possibilité d’astreindre ses fournisseurs à lui accorder les mêmes avantages que ceux offerts à ses concurrents. Exactement les mêmes pratiques qui étaient reprochées à Apple, lorsque s’est ouverte la grande action du ministère de la Justice américain.

 

Interrogé par The Bookseller, un porte-parole de la commission européenne a désormais confirmé qu’une plainte avait été reçue concernant les pratiques du géant dans le marché du livre papier. « La CE a reçu une plainte sur le sujet et est actuellement en train de l’évaluer », aurait confié par téléphone le porte-parole au média. 

 

Le mois dernier, le président de la Booksellers Association, Tim Walker, préconisait un tel élargissement. « Il est de notre avis que cette enquête devrait être encore élargi afin d’examiner d’éventuelles pratiques anticoncurrentielles, tant pour le livre numérique que le marché du livre physique », avait-il déclaré. Le même qui dénonçait déjà en mars, lors de la conférence Nielsen BookInsights, à Londres, qu’Amazon était préjudiciable au progrès dans l’industrie du livre.

 

Toujours selon The Bookseller, la Commission européenne demanderait à des éditeurs de lui fournir les contrats les liant à Amazon. « Ce qu’elle nous demande est énorme... à cause des accords de confidentialité que nous avons signés avec Amazon, nous avons dû engager un avocat pour passer au crible toutes les informations et identifier ce que nous pouvons révéler ou non », a confié au journal un éditeur qui a préféré rester anonyme.

 

Pour l’instant, la Commission n’a pas confirmé que l’enquête sera élargie. Aucune date sur la conclusion de l’enquête n’a non plus été communiquée.