Amazon détiendrait 79 % du marché britannique de l'ebook

Julien Helmlinger - 15.09.2013

Edition - Economie - Amazon - Parts de marché - Livre numérique


Sur le marché britannique de l'ebook, l'un des plus importants à travers le globe, le géant américain serait de très loin le libraire dématérialisé le plus utilisé des consommateurs. Selon une enquête publiée par l'Ofcom, menée par Kantar Media et financée par l'Office de la propriété intellectuelle du Royaume-Uni, la part de marché d'Amazon serait désormais de 79 %. Une donnée relevée entre mars et mai 2013, et concernant le téléchargement, l'accès ou le partage de titres via les diverses plateformes numériques. 

 

 

 

En comparaison, les parts de marché des suiveurs ne s'afficheraient qu'à un seul chiffre. L' iBookstore d'Apple en seconde position, avec 9 % des répondants disant que c'était leur choix préféré . Le moteur de recherche de Google ensuite, utilisé par 8 % des personnes . Google Play disposerait d'une part de 6 % , tandis que 5 % des sondés seraient passés par l'email , 5 % via Kobo , et 4 % par l'intermédiaire de Facebook. La chaîne Waterstones aurait conquis 3 % du panel, à égalité avec uTorrent.

 

À noter que la chaîne Barnes & Noble ne figure pas même dans le top 10, en dépit de ses importants investissements publicitaires et autres offres promotionnelles axés sur le numérique.  De quoi conforter Gregory Maffei, PDG de Liberty Media et un des actionnaires de poids avec 17 % de la société en main, qui avait récemment eu des propos durs contre le service numérique de B&N. « Écoutez, personne n'est satisfait du Nook, il nous faut une nouvelle stratégie pour la lecture numérique, mais ce n'est pas évident face aux concurrents avec lesquels il faut rivaliser. »

  

Sur la période, les consommateurs auraient dépensé près de 525 millions £ , ce qui équivaudrait à 9,79 £ pour chaque personne au Royaume-Uni. Si les résultats de ventes sont relativement satisfaisants, les clients auraient en revanche exprimé leur dédain pour les ebooks tarifés au-dessus du prix moyen. Une large majorité de 81 % des sondés a indiqué qu'elle serait prête à payer un prix d'entrée de 2 £ pour un ebook, tandis que le prix moyen que les répondants seraient prêts à payer par titre numérique serait de 3.74 £.

 

Concernant les pratiques de piratage, seul 1 % des membres du panel auraient admis avoir téléchargé un ebook via les plateformes de partage illicite. Et selon l'étude, phénomène intéressant, les pirates feraient néanmoins partie de ceux qui dépensent le plus sur le marché légal, avec 27,46 £ déboursés en moyenne sur le marché global du livre, contre une moyenne de 23.77 £ du côté des clients qui ont acquis tous leurs ebooks légalement.