Amazon diffuse Pinocchio en raison d'“une situation exceptionnelle”, selon le CSA

Antoine Oury - 05.06.2020

Edition - Société - amazon Pinocchio - amazon CSA - Pinocchio film


Terreur de l'édition, la multinationale Amazon n'en a pas fini avec les secteurs culturels : en mai dernier, le groupe Canal Plus dénonçait la vente des droits de diffusion du film Pinocchio de Matteo Garrone à la plateforme Amazon Prime par la société de production Le Pacte. Une « disruption » qui s'explique par la « situation exceptionnelle » liée au coronavirus, veut croire le CSA, qui salue un accord à l'amiable entre les parties.




Pas vraiment remarquée pour ses qualités cinématographiques, l'adaptation du conte de l'Italien Carlo Collodi par le réalisateur Matteo Garrone s'était retrouvée au cœur d'un litige entre le Groupe Canal Plus et le coproducteur et distributeur du film, Le Pacte. Ce dernier avait vendu les droits de diffusion du long-métrage à Amazon Prime, au nez et à la barbe du groupe français.

Canal Plus s'était déclaré « lésé par cette initiative à laquelle il n’avait pas donné son accord », rappelle le CSA, et dénonçait par ailleurs une attitude qui pourrait créer un précédent dangereux pour les diffuseurs et les exploitants des salles de cinéma.

François Aymé, président de l’Association française des cinémas art et essai, s'inquiétait ainsi du choix de la société Le Pacte, dans un contexte de fermeture généralisée des salles de cinéma. « Chaque semaine et chaque jour qui passent renforcent les plateformes mondiales et affaiblissent un système national régulé, mutualisé, aujourd’hui à l’arrêt », soulignait-il.

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) avait été appelé en renfort, pour assurer une médiation entre les deux parties : la société Le Pacte évoquait un risque économique très important, un cas de « force majeure » qui l'avait obligé à se tourner vers la vidéo à la demande et Amazon Prime.
 
Pour le CSA, la situation était bel et bien « exceptionnelle » et plaçait « les distributeurs indépendants [comme Le Pacte, NdR], comme nombre d’acteurs de la filière, dans une position difficile ». Ce contexte « pouvait expliquer la décision de la société Le Pacte », concède l'autorité, mais « elle ne saurait en aucune façon se reproduire sans l’accord explicite des deux parties, d’autant que celles-ci ont tissé des relations anciennes, régulières et confiantes qui ont vocation à se poursuivre normalement ».

Autrement dit, tous les acteurs de la chaîne cinématographique auront à cœur de ne pas reproduire le comportement du distributeur indépendant, pour « ne pas créer de déséquilibre dommageable pour l’ensemble du secteur »...

Photographie : Image du film Pinocchio de Matteo Garrone


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.