Amazon domine outrancièrement l'autopublication papier aux Etats-Unis

Clément Solym - 24.10.2017

Edition - International - livers ISBN publication - autopublication livres ISBN - ebook publication ISBN


Difficile, sinon impossible, de ne pas reconnaître aujourd’hui le poids économique que représente l’autopublication. Les derniers chiffres communiqués par Bowker pour les États-Unis montrent que 786.935 numéros ISBN ont été accordés en 2016 à des auteurs indépendants. Une croissance de 8,2 % en regard de 2015, toujours aussi importante.

 

Books!
Kirrus, CC BY SA 2.0
 

 

Le directeur général du Syndicat national de l’édition, Pierre Dutilleul, l’analysait clairement dans les colonnes de ActuaLitté : « L’autopublication représente une véritable réalité qu’il n’est pas possible d’ignorer pour les éditeurs, compte tenu de la masse qu’elle représente. C’est également un chiffre d’affaires qui deviendra significatif à l’avenir. Mais, bien évidemment, nous parlons d’un métier qui est totalement différent de celui de l’éditeur. »

 

Ce qui se vérifie donc pour la France n’est pas moins vrai pour les États-Unis, bien au contraire. Pour l’année 2016, le nombre d’ISBN pour les livres imprimés a augmenté de 11,3 %, atteignant 638.624 numéros, tandis que les ISBN pour les titres numériques ont reculé chez les auteurs autopubliés de 3,2 % à 148.311 e-ISBN. Pour mémoire, l'ISBN sert de carte d'identité aux livres.

 

Chose notable, Bowker ne peut pas recenser les titres publiés via le programme Kindle Direct Publishing d’Amazon, puisque la firme passe par des ASIN et non des ISBN.

 

Si les ISBN pour les livres imprimés autopubliés augmentent, leur croissance est toutefois ralentie : entre 2014 et 2015, elle affichait 34 % de hausse. Ainsi, les livres autopubliés ont diminué en 2016, mais avec un recul moins important qu’en 2015. 

 

Dans l’ensemble, les chiffres indiquent que le marché et l’industrie de l’autopublication arrivent à maturité, analyse Beat Barblan, directrice des services d’identification chez Bowker.

 

Reste qu’Amazon avec son service CreateSpace est de loin le plus grand éditeur d’ouvrages autopubliés. La production enregistre une croissance de 18,2 % en regard de 2015, soit 501.043 livres. Lulu n’atteint que la deuxième place avec 41.907 titres, et diminue de 5 %. Blurb suit avec 21.365 titres, et Authors Solutions, 19.720, en baisse de 6,4 %.

 

Près d'un livre sur cinq en France est autopublié
 

Côté livre numérique, et en l’absence des données KDP-Amazon, Smashwords s’impose comme le premier producteur avec 89.041 publications, en recul de 8,2 %. Lulu, avec 33.336 titres, chute aussi de 5,2 % mais Author Solutions a délivré 11.018 ebooks, soit 175 % de croissance. 

 

Entre 2011 et 2017, Bowker note que le nombre d’ISBN liés à l’autopublication a grimpé de 218 %, passant de 247.210 titres à 786 935.

 

via Publishers Weekly