medias

Amazon envahira New York avec sa première librairie à Manhattan

Cécile Mazin - 05.01.2017

Edition - Librairies - Amazon envahit Manhattan - librairie Amazon New York - internet librairie Amazon


Alors oui, cela contient des livres, il y a des vendeurs, et tout porterait à croire que ces boutiques brandées Amazon sont bel et bien des librairies. Mais derrière la création de lieux de vente physiques – trois déjà ouvertes et un en création à Chicago – Amazon tente surtout de conquérir le monde...

 

 

 

Le géant de la distribution envisage donc de monter sa première librairie à New York, siège, cœur et poumon de toute l’industrie de l’édition américaine. L’établissement sera situé dans le Time Warner Center, a annoncé la société, et devrait ouvrir durant l’année 2017, confirme un porte-parole de la firme.

 

Les précédentes rumeurs affirmaient qu’Amazon ferait surgir de terre un bâtiment spécialement conçu pour abriter sa librairie : il n’en sera finalement rien. En réalité, c’est dans un centre commercial haut de gamme, dans le sud-ouest de Central Park, que Bezos s’implante.

 

Dans les restaurants new-yorkais, où les complots s’ourdissent 

 

Avec 370 m2 de superficie, la boutique ne sera pas vraiment labyrinthique, mais poursuit la stratégie d’implantation progressive sur le territoire. En effet, à l’intérieur, on retrouve des livres, certes, au même prix que celui pratiqué en ligne. De même, les conseils de lecture découlent des avis postés en ligne, tout simplement.

 

Toutefois, la politique commerciale des établissements a été quelque peu revue ces derniers mois. Les clients qui ne font pas encore partie du service Prime d’Amazon sont en effet sanctionnés : aucune remise ne leur est proposée pour l’achat de livres.

 

Le service Prime d'Amazon continue l'extension de la lutte dans ce domaine : depuis février 2015, tout Manhattan pourra être livré en une heure, pour tout et n'importe quoi. Donc : livres compris. Pour accéder au service Prime, les clients doivent payer 99 $ annuels, et peuvent passer par leur smartphone pour les commandes.

 

De quoi, effectivement, recruter en masse, et évangéliser toujours un peu plus. Et le modèle a été généralisé à Portland, San Diego et Seattle, ainsi qu’aux autres librairies de Chicago et Boston, qui ouvriront prochainement.

 

 

via WSJ