Amazon et le chantage à l'édition : la PMA entre en lice

Clément Solym - 04.04.2008

Edition - Société - Amazon - BookSurge - PMA


La PMA, équivalent du SNE en France, soit association des éditeurs indépendants, vient de joindre sa douce voix à la mélopée que plusieurs autres acteurs chantent actuellement à Amazon.

Bref rappel des faits : Amazon a découvert le moyen de pratiquer le chantage à l'édition avec son service BookSurge, dans le domaine du livre à la demande. Les éditeurs seraient ainsi contraints de passer par BookSurge s'ils souhaitent voir leur livre disponible sur le site du cybermarchand.

C'est pas très bien ce que vous faites

Terry Nathan, directeur executif de la PMA : « Cette close impose un très lourd fardeau financier à des dizaines de milliers de petits éditeurs indépendants, qui ne peuvent pas se le permettre. Sans la possibilité de bénéficier de prix compétitif, les petits éditeurs risquent, au mieux, une coûteuse et inutile révision de leur processus de fabrication, au pire, de plier boutique. »



Nathan exhorte ainsi Amazon à reconsidérer sa décision (ce qu'il dit avoir fait...), en observant que c'est le cybermarchand qui a donné l'opportunité de vendre les oeuvres sur son site. Mettre en place une sorte de club privé pour ceux qui se servent de BookSurge par opposition à ceux qui n'y ont pas recours se ferait « au détriment de ceux mêmes qui ont contribué à la réussite d'Amazon ».

Et c'est justement là que le chien peut mordre la main qui l'a nourri, vu que désormais, c'est le chien qui fait la loi...