medias

Amazon : la fermeture des entrepôts en France prolongée jusqu’au 18 mai

Camille Cado - 13.05.2020

Edition - Société - amazon fermeture coronavirus - entrepot fermeture amazon - amazon justice coronavirus


Fermés depuis le 16 avril, les centres de distribution français d’Amazon ne sont pas près de rouvrir. La firme vient d’annoncer une nouvelle fois la prolongation de la fermeture des six entrepôts de l’hexagone. Cette fois-ci, la date est reculée jusqu’au 18 mai inclus.

Scott Lewis, CC BY 2.0


« Amazon informe du projet de prolongation de la suspension temporaire d’activité de ses centres de distribution en France jusqu’au 18 mai inclus », affirme le cybermarchand dans un communiqué. 

Pour rappel, la filiale française de la firme s’était résolue à fermer ses centres de distribution le 16 avril dernier. Une décision qui faisait suite à celle du tribunal judiciaire de Nanterre. Ce dernier imposait à l'entreprise de réduire ses commandes aux produits de première nécessité comme de l’alimentaire, des produits d’hygiène ou quelques produits informatiques.

Amazon France avait alors opté pour une fermeture radicale afin de s’épargner le risque d’une amende évaluée à 1 million € par infraction constatée, avait justifié son directeur général, Frédéric Duval.

C’est donc toujours soumis à cette astreinte, qu’Amazon France prolonge la fermeture de ses entrepôts. 

« L’astreinte, telle que précisée par la Cour d’appel, signifie que même avec un taux infime de traitement accidentel de produits non autorisés, de l’ordre de 0,1 %, le risque de contrevenir à la décision de la Cour d’appel pourrait entrainer une pénalité de plus d’un milliard d’euros par semaine », peut-on lire dans le document.

Et de conclure : « C’est pourquoi nous n’avons pas d’autre choix que prolonger la suspension temporaire de l’activité de nos centres de distribution français. » Tout en maintenant l'activité de ceux en périphérie européenne, bien entendu.
 

Les salariés se voient donc demander de rester à la maison jusqu’au 18 mai inclus, explique l’entreprise dans ce même communiqué, avec la perception d’un plein salaire. Et ce, alors que la demande d’activité partielle pour les salariés d’Amazon a été rejetée.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.