Amazon : le Graphite Kindle DX et une épicerie anglaise

Clément Solym - 08.07.2010

Edition - Economie - amazon - kindle - graphite


Double info, double impact, et surtout, ramifications sidérantes du cybermarchand qui nous avait fait le coup de se transformer en vendeur de chaussures voilà quelques mois et désormais embraye sur d'autres marchandises plus excentriques encore.

Le Graphite Kindle.

Depuis hier, les internautes américains et les amateurs de lecture numérique peuvent se procurer le Graphite Kindle DX, révision du DX classique, mais équipé de la technologie Pearl, de la société E Ink.

Cette dernière profite d'un affichage amélioré, qui permet 50 % d'augmentation du contraste, en regard d'un appareil à encre électronique actuel. De même, sa consommation en énergie est encore réduite et largement mieux gérée. La société n'a pas spécialement précisé ni dans quelle mesure, ni de combien... (en savoir plus)


Le Graphite est vendu pour 379 $... mais on ne devrait pas tarder à entendre qu'il y a une rupture de stock tellement les gens se l'arrachent... (pour les informations techniques)

O Tempora, O sushis...


Du côté anglais, Amazon vient en revanche d'annoncer le lancement d'une nouvelle boutique en ligne, ou plutôt d'une section spécialisée, qui n'est manifestement qu'un début.

Chips, sodas ou bonbons.... bref aliments et boissons sont désormais en vente dans les étals du marchand, qui annonce 22.000 références dans sa nouvelle épicerie. Avec un objectif clairement annoncé : être ZE place où les clients trouvent tout ce qu'ils cherchent.


Pour le moment, les analystes ne voient pas cette arrivée sur le marché britannique comme quelque chose de significatif, les denrées alimentaires et l'épicerie ne représentent pas encore un gros secteur pour les ventes en ligne. Mais Amazon.co.uk a confiance...

Comme toujours.

L'épicerie est en version bêta... à cette adresse.